Cameroun : pour des raisons économiques l’Etat suspend la création d’une banque agricole

94 total views, 6 views today

Prévue pour soutenir les réformes dans le secteur agricole, la création d’une Banque agricole (BA) est finalement suspendue par l’Etat camerounais. L’annonce de la suspension du projet a été faite par le ministère de l’Economie et de la Planification du territoire au cours de la 9e session du Cameroon Business Forum. Les autorités ont évoqué des raisons économiques pour expliquer leur décision. Elles n’ont pas cependant fixé une date pour la reprise du processus de création de la Banque agricole.

Depuis près de sept ans, la création de cette banque agricole était annoncée comme un moyen de promotion de l’agriculture. Voulu par Paul Biya, ce projet devrait soutenir un secteur agricole en mécanisation progressive et qui voit ses productions s’améliorer. Un expert du secteur explique le pays ne dispose pas d’une structure adéquate pour financer son secteur agricole. « Le Fonds national du développement rural (FONADER) et le Crédit agricole du Cameroun (CAC) ne fonctionnent plus depuis des années », justifie-t-il.

En réalité, pour lancer les activités de cette banque l’Etat camerounais qui est seul actionnaire doit d’abord mobiliser 10 milliards de FCFA. Mais la situation économique du pays ne permet pas au gouvernement de continuer le projet de création de cette structure agricole. D’autant plus que les dispositions communautaires de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC) ne le permettent pas au pays.

Le ministre de l’Economie et de la Planification du territoire, Alamin Ousmane Mey, a surtout reconnu que la Banque camerounaise des PME (BC-PME) est incapable de financer les projets agropastoraux à cause des nombreuses difficultés financières que traverse le pays. « Nous avons pensé dans notre réflexion qu’il était mieux de renforcer la Banque Camerounaise des PME au lieu de créer immédiatement une seconde banque », a-t-il affirmé.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.