RDC : il n’y aura aucun ‘Plan B’ à Katumbi selon ses proches

Moïse Katumbi a annoncé officiellement sa candidature à la présidentielle de son pays au cours de la semaine dernière. Beaucoup se demandent si cette candidature sera possible pour l’opposant qui vit depuis en exil. Il a annoncé son retour pour juin, mais rien ne dissipe les doutes. Ses proches pour leur part croient dur comme fer. Katumbi ou rien pour l’élection prévue pour le 23 décembre 2018.

Les opposants proche de l’ex-gouverneur du Katanga on été direct ce samedi. Il n’y aura aucun plan B, aucune alternative à la candidature de leur champion. « Le plan A c’est Katumbi. Le plan B c’est Katumbi » a répondu énergiquement Pierre Lumbi, vice-président d’Ensemble pour le changement, la plate-forme électorale lancée par l’opposant lundi dernier en Afrique du Sud.

Les questions sur une alternative est légitime selon certains observateurs. Car Katumbi risque la prison s’il revient en RDC. L’ancien soutien du président Kabila a été condamné dans une affaire immobilière. Une affaire sans fondement pour lui et ses partisans.

« Notre candidat n’est pas en conflit avec la justice, notre candidat est en conflit avec le président de la république. La justice est instrumentalisée. Nous n’acceptons pas ce principe de Dieu le père » a martelé Lumbi.

Au même moment, les proches de Katumbi se montrent ouverts à une candidature unique comme le préconisent l’UDPS, MLC et UNC. Et forcément qu’ils feront tout pour que ce candidat unique soit Katumbi.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.