Guinée : gouvernement et enseignants sifflent la fin des grèves

C’est la fin des grèves en Guinée après pratiquement un mois de paralysie du secteur de l’enseignement. Gouvernement et syndicats d’enseignants ont trouvé un terrain d’entente convenable pour résoudre la crise qui secoue l’éducation nationale.  Cette semaine et contre toute attente, une fumée blanche s’est dégagée de leur discussion.

A Conakry, un protocole d’accord débouchant sur la suspension du mouvement de grève a vu le jour. Un accord a été signé suite à deux semaines de négociations. L’entente est scellée entre le meneur de la grève, Aboubacar Soumah, le Médiateur de la République, Saïd Fofana notamment.

«  La grève est suspendue », a déclaré le leader des grévistes, le secrétaire général du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), Aboubacar Soumah.

Dans les termes de cet accord, la suspension pesant sur le principal meneur des hostilités, Aboubacar Soumah est levée pour de bon. Il faut aussi prendre en compte le paiement des 30% restant des salaires à partir de fin mars 2018. Même ceux qui n’ont pas été payés depuis le  1er janvier 2018 mais travaillent seront remis dans leurs droits. Il en est ainsi pour  les retraités ayant constaté des non paiements du 1er novembre au 31 décembre 2017.

D’autres négociations sont prévues du 02 au 25 mai 2018 pour fixer le salaire de base des enseignants à huit millions de francs guinéens et l’analyse du cas des enseignants mutés ou demis de leurs fonctions à cause de cette grève.

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.