MASA 2018: le Togolais Bob Atisso fait sensation à Abidjan (photos)

C’est décidément une heureuse habitude pour l’artiste Bob Atisso. Après avoir mis, tour à tour, le public indonésien, danois, koweïtien et sénégalais dans la poche, le sculpteur Togolais remet ça ! Et cette fois, il s’agit des Ivoiriens.

Présent dans la ville d’Abidjan, la semaine dernière, dans le cadre de la 10e édition du Masa (Marché des Arts du Spectacle Africain), le performeur a fait parler de lui.

A en croire la presse locale, Atisso a été, pour les férus d’art, une agréable découverte. Le créateur et ses œuvres ont été une « véritable attraction » pour le public du Masa.

Et aux tabloïds locaux de s’enflammer. « Comment fait-t-il pour réaliser des œuvres aussi impressionnantes avec le sable ? », « Chapeau bas pour cet artiste dans le vrai sens du mot. », « Atisso et ses sculptures hors du commun et d’une grande beauté ! », peut-on lire dans les colonnes de quelques parutions ivoiriennes. Au Palais de la culture d’Abidjan, le natif d’Aného a tout simplement bluffé son monde.

Si le togolais surprend tant, c’est à cause de la particularité que revêtent ses créations. Ilne travaille que le sable ! Son outil de travail ? L’eau. Logé à l’atelier numéro 6, l’homme a présenté deux œuvres. Le second œuvre, apprend-on, est un hommage au 25e anniversaire du Masa. Un joueur de balafon joue des rythmes pour une danseuse, au moment où deux joueurs de tambours rivalisent d’ardeur pour donner « une âme au sable », décrit un journaliste présent sur les lieux. « Le résultat est impressionnant ! », applaudi Yacouba Konaté, le directeur du festival, cité par la presse.

La représentation ivoirienne de l’Organisation internationale de la francophonie (Oif), ira, elle aussi, d’un commentaire élogieux à l’endroit du performeur. « Bob Atisso n’est pas un inconnu pour nous. Nous avons découvert d’extraordinaires œuvres que ce grand artiste façonne au hasard de ses voyages », confie un haut responsable de la francophonie.

Atisso a décidé de se démarquer des artistes de sa discipline en travaillant ses œuvres dans du sable. Si ce choix peut paraître étrange, vu que le sable ne peut être transporté dans aucune galerie ou espace culturel, le sculpteur togolais a indiqué le vouloir ainsi. Pour lui, les plages et autres places publiques représentent ses galeries. « Contrairement aux sculpteurs acharnés à figer dans le marbre le temps qui s’en va, Bob Atisso nous donne à contempler autre chose. Le fait que l’œuvre soit éphémère, n’enlève rien à l’excellence de cet artiste togolais», commente un journaliste culturel.

C’est en 2011 que Bob Atisso va véritablement se lancer dans ce qui est aujourd’hui son métier. L’ancien déclarant en Douane a eu le déclic, d’après ses confidences, après qu’il ait participé à un concours en Russie.L’homme confie prendre part à de nombreux festivals et aux compétitions pour pouvoir vivre de son art.

Pour rappel, les rideaux sont tombés sur la 10e édition du Masa samedi dernier. Pendant sept jours, près de 2000 professionnels de l’art ont pris d’assaut Abidjan, la capitale ivoirienne.

 

Voici une sélection d’œuvres de Bob Atisso

Image associée

Image associée

Image associée

Image associée

Image associée

 

Image associée

Image associée

Image associée

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "Bob Atisso"

Réagissez sur: africatopforum.fr

One thought on “MASA 2018: le Togolais Bob Atisso fait sensation à Abidjan (photos)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.