Mauritanie: en voie de disparition, les outardes reprennent vie dans le nord

Les outardes sont un type d’oiseau à la chair graisseuse et particulièrement appréciés par les Mauritaniens. Devant l’inquiétude de la disparition de cette espèce, des centaines ont été relâchés afin de pouvoir se multiplier. Les actions pour sauver ces oiseaux continuent de plus belle, dans le nord de la Mauritanie, les outardes ont atterris par centaines dans la région du Tiris Zemmour.

L’opération a été menée par des  équipes du Fonds international de protection des outardes (FIPO) des Emirats arabes unis. Pour ces spécialistes, la zone dans laquelle les oiseaux ont été déposés est assez propice et peut faciliter leur prolifération. C’est l’une des dernières options pour les réhabiliter surtout que les populations ne leur laisse pas  le temps de se reproduire comme cela se doit. Une chasse anarchique s’est donc développée. Au total, 10 différentes du désert mauritanien sont concernées.

La quasi disparition constatée de cette espèce s’explique non seulement par l’action humaine mais aussi la sécheresse doublée des effets pervers du changement climatique.

A noter qu’un tiers des oiseaux lâchés sont dotés d’appareils de suivi satellitaires afin de  mieux comprendre leurs mouvements. Les populations sont aussi sensibilisées dans le même temps afin que le processus soit inclusif, que chacun se sente concerné par la protection des outardes. Tout compte fait, les têtes dures seront sévèrement sanctionnées.

Les outardes sont un type d’oiseau terrestre qui possède un bec et des pattes de poule. Les scientifiques ont remarqué auprès de ces oiseaux une solidarité qui les pousse à former un grand V lors de leurs migrations, afin que chaque coup d’aile permette à tous de prendre facilement de l’envol.

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.