Mauritanie: un nouvel institut pour combattre le radicalisme religieux

Dans une déclaration à la presse en date de ce lundi 19 mars, le Cheikh d’El Azhar, la plus haute institution de l’Islam sunnite en Egypte a fait une annonce que beaucoup ont positivement appréciée. Il a évoqué le projet de construction d’un institut à Nouakchott.

Le Grand Imar, Cheikh d’El Azhar, M. Ahmed Teyib arrivée samedi après-midi à Nouakchott pour une visite de trois jours en Mauritanie. Il  repartira avec une nouvelle pour les siens. Accompagnés de plusieurs oulémas et Imams de mosquées, il a déclaré qu’il est important de doter la Mauritanie d’un institut pour  combattre le radicalisme religieux.

D’après ses précisions, le  nouvel institut portera le nom d’Al-Achaari, en référence à l’Islam modéré. Cette autre forme de l’Islam est plutôt accueillante  en acceptant tous les musulmans sans discrimination. Il prône notamment la paix dans toutes ses dimensions.

Les programmes de bourses scolaires  accordés aux étudiants mauritaniens provenant de l’enseignement moderne seront étudiés. De la même façon, les domaines des sciences islamiques ainsi que d’autres sciences pratiques comme l’ingénierie, la médecine, la pharmacie seront prises en compte.

Teyib pense que la Mauritanie est « le plus fort centre de résistance dans toute l’Afrique et probablement dans notre monde arabe et islamique, vu les concepts corrects de l’Islam qu’on y enseigne ».

Toutes ces actions visent à mettre hors d’état de nuire l’islam radical dont les terroristes se servent pour semer des troubles un peu partout dans le monde. L’Islam modéré est la norme à promouvoir. « C’est de cela dont nous avons besoin actuellement pour lutter contre l’extrémisme qui a conduit certains d’entre nous à s’entretuer au nom de la religion », a-t-il renchéri.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *