Togo/Brigitte Adjamagbo: « la barque de la coalition des 14 ne va jamais chavirer »

Depuis quelques jours, l’ambiance est plus ou moins morose au sein de la Coalition des 14 partis de l’opposition togolaise. Des dissensions internes ont apparu sur le maintien ou non de la manifestation prévue par ce regroupement sur cette semaine.

En effet, il semblerait que le PNP de Tikpi Atchadam, milite en faveur du maintien des manifestations, contrairement aux autres qui souhaitent accorder plus de temps à la Facilitation.

Alors que le débat fait rage sur les réseaux sociaux, avec des attaques ciblées, la coordinatrice de la coalition des 14, Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson a tenu à rassurer l’opinion. Pour elle, ceux qui ceux qui prophétise la fin de la Coalition n’aura jamais gain de cause, puisque, selon elle, les leaders de l’opposition sont conscients de leurs responsabilités envers le peuple et personne parmi eux n’oserait poser un acte pour nourrir la une quelconque division au sein de la « famille ».

Lors du Conseil national des femmes socialistes de la CDPA tenu le dimanche 18 mars à Lomé, elle a tenu à adresser un message particulier aux militantes de son parti et à l’ensemble du peuple togolais.

« Je voulais m’adresser au-delà de vous, aux populations togolaises. Je veux leur dire de se rassurer. De ne pas s’inquiéter un seul instant au sujet de ce qui circule ces jours-ci sur les réseaux sociaux. Je voudrais leur dire de se tenir tranquille car la barque de la coalition des 14 ne va jamais chavirer. On la secoue, on use toute sorte de ruse, toute sorte de manipulations, toute sorte de manigance. Chaque jour que Dieu fait, on prophétise la fin de la Coalition des 14. Eh bien, honte aux prophète de malheur. Honte à eux. Le peuple togolais a besoin de la Coalition des 14 et les partis membres de cette coalition ont tous compris qu’ils ont une lourde responsabilité face au peuple.  Nous traverserons des épreuves, nous passerons par toute sorte de turpitudes ; mais nous survivrons et nous gagnerons la lutte », a-t-elle lancé.

« Le peuple togolais s’est levé depuis le 19 août 2017 à nouveau pour achever la lutte qu’il a commencée depuis les années 1990. Et nous arrivons aujourd’hui à un tournant important. Nous restons mobilisés. Nous attendons un signal qui nous dira, ça y est : « vous avez ce que vous voulez » et nous pouvons continuer les discussions. Ou l’adversaire est toujours réfractaire et alors nous intensifierons de plus belle les manifestations », a-t-elle fait observer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *