Détournement de fonds: la Grande Bretagne va restituer 500 millions de dollars à l’Angola

Voilà une nouvelle qui devra réjouir en priorité le nouveau président Angolais João Lourenço. Depuis son accession à la magistrature suprême, il a fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille. Ainsi, il a annoncé avoir donné un délai de 60 jours afin que les fonds détournés reviennent en silence sans même sanctionner qui que ce soit.

Son message semble être passé. La Grande Bretagne a annoncé qu’elle  rendra 500 millions de dollars des fonds détournés par les citoyens angolais. L’information a été donnée par l’Agence Nationale britannique contre le Crime (NCA) par le biais d’un communiqué.

Les détournements de  fonds dont il s’agit impliquerait l’ancien patron de la Banque centrale d’Angola, Valter Filipe da Silva. L’affaire se serait passée quelques jours avant que l’ex-président, Dos Santos ne laisse le pouvoir.

La restitution des fonds, apprend-on devra avoir lieu dans un bref délai d’autant plus qu’ils ont déjà été gelés. A en croire la NCA, « l’autorisation nécessaire » sera donnée bientôt pour que «  les fonds soient restitués aux autorités angolaises ».

« Personne n’est si riche et si puissant qu’il ne peut être puni et personne n’est si pauvre qu’il ne peut être protégé », a déclaré  João Lourenço lors de son investiture en septembre 2017. Un message qui résume bien la situation actuelle.

Les autorités angolaises ont ciblé plusieurs dizaines de milliards de dollars domiciliés illicitement à l’étranger. Elles sont allées plus loin en faisant voter des lois afin de ne poursuivre personne mais de les amener à collaborer. Une affaire à régler à l’amiable.

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.