Nigeria: deux millions de comptes fermés en deux ans dans le secteur bancaire

79 total views, 3 views today

Au Nigeria, les banques ont perdu plus de 2 millions de clients entre 2016 et 2017, malgré l’effort de la Banque centrale du Nigeria (CBN) pour promouvoir l’inclusion financière.

Selon les statistiques du Système de règlement interbancaire du Nigeria (NIBSS), le nombre total de clients des banques est passé de 61 millions en 2016 à 59 millions en 2017.

Les statistiques obtenues par l’Agence de presse du Nigeria (NAN) sur le site NIBSS dimanche, ont aussi montré que le nombre de comptes bancaires actifs a également diminué de 1,5 million, passant de 65 millions à 63,5 millions.

A en croire le NIBSS, le secteur bancaire a cependant fait de grands progrès en reliant les comptes des clients à base du numéro de vérification bancaire (BVN). Le rapport a montré que les comptes BVN liés sont passés de 26 millions en 2016 à 41,3 millions en 2017.

Une source de l’industrie bancaire indique que la réduction des clients bancaires n’est pas sans rapport avec la déclaration du gouvernement fédéral de lutter contre la corruption. « Lorsque Buhari est entré en fonction, beaucoup de gens ont abandonné leurs comptes, en particulier les fonctionnaires, par peur de l’enquête. Alors que certains ont fermé leurs comptes à juste titre, d’autres ont opté pour un retrait progressif afin de ne pas donner l’alerte », a indiqué la source.

Cette dernière a blâmé la BVN pour le faible soutien des produits bancaires, en particulier dans les zones rurales, où la sensibilisation était déjà très faible. Cependant, elle a indiqué à la presse que la réduction du nombre de clients bancaires était principalement causée par l’introduction de BVN.

« La réduction n’est pas nécessairement une mauvaise chose, par exemple, beaucoup de gens ont ouvert des comptes en utilisant différentes variantes de leurs noms. Avec l’introduction de BVN, ces clients ont été forcés de régulariser leurs noms, mais certains ont choisi de fermer leurs comptes, ce qui a entraîné la réduction des comptes bancaires actifs et des clients », a-t-elle expliqué.

La source de CBN était, cependant, optimiste que la stratégie d’inclusion financière de la banque réussirait à attirer plus de personnes dans le système bancaire formel.

La stratégie d’inclusion financière vise à faire en sorte qu’une grande partie de l’argent reste dans le secteur bancaire. Au Nigeria, la CBN, les banques de dépôts, les banques de microfinance et d’autres parties prenantes appliquent différentes politiques visant à renforcer l’inclusion financière dans le pays.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.