La Présidence togolaise espionnée par la Chine depuis 2006 ?

35 total views, 3 views today

L’information a produit un effet-choc en Afrique. Le siège de l’Union africaine (UA) aurait été espionné par la Chine depuis 5 ans, a révélé le journal Le Monde. Dans un univers de globalisation où le Togo s’est fait une relation d’amitié enviable avec la puissance chinoise, il y a de quoi s’interroger sur les intentions du partenaire chinois. AFRICA TOP SUCCESS salue le remarquable travail de son confrère AFROTRIBUNE 

Leçon aux pays africains : la Chine se serait offert les informations de haute confidentialité issues des rencontres entre chefs d’États africains en l’espace de 5 ans. C’est l’information qui aura marqué la fin de semaine dernière sur tout le continent.

Et pour ce faire, le bienfaiteur chinois qui a fait don à l’Union africaine d’un siège flambant neuf n’a pas manqué d’occasion pour glisser des vers dans sa pomme. Les données informatiques de l’UA transférées vers Pékin, des micros placés dans les ascenseurs, et les bureaux… La Chine ne se serait pas créé une dure équation pour s’enquérir des données de l’UA.

Sur les médias sociaux, les utilisateurs font mention de leurs inquiétudes, et d’autres s’indignent de ce que le siège de la plus grande représentation des États africains, au nom de l’indépendance, ne soit pas construit par les Africains eux-mêmes.

Extraits :

« L’information a produit un effet-choc en Afrique. Le siège de l’Union africaine (UA) aurait été espionné par la Chine depuis 5 ans, a révélé le journal Le Monde. Dans un univers de globalisation où le Togo s’est fait une relation d’amitié enviable avec la puissance chinoise, il y a de quoi s’interroger sur les intentions du partenaire chinois.

Leçon aux pays africains : la Chine se serait offert les informations de haute confidentialité issues des rencontres entre chefs d’États africains en l’espace de 5 ans. C’est l’information qui aura marqué la fin de semaine dernière sur tout le continent.

Et pour ce faire, le bienfaiteur chinois qui a fait don à l’Union africaine d’un siège flambant neuf n’a pas manqué d’occasion pour glisser des vers dans sa pomme. Les données informatiques de l’UA transférées vers Pékin, des micros placés dans les ascenseurs, et les bureaux… La Chine ne se serait pas créé une dure équation pour s’enquérir des données de l’UA.

Sur les médias sociaux, les utilisateurs font mention de leurs inquiétudes, et d’autres s’indignent de ce que le siège de la plus grande représentation des États africains, au nom de l’indépendance, ne soit pas construit par les Africains eux-mêmes. »

Photo : La ministre des Télécommunications du TOGO, Cynta LAWSON

Source :  https://afrotribune.com/presidence-togolaise-espionnee-chine-2006 -grand-angle/

La Rédaction

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.