Sénégal: quand Youssou Ndour « quémande » un second mandat pour Macky Sall

Arrivé au pouvoir en 2012, le président Macky Sall se présente à sa propre succession pour un second mandat. Un projet soutenu par certains leaders d’opinion à l’instar de Youssou Ndour, actuel ministre-conseiller.

Jugeant « positif » le bilan du chef de l’Etat,  l’icône de la musique sénégalaise préconise un second mandat pour permettre au président de « parachever ses projets ».

« Le Président Macky a redistribué les ressources, avec une politique inclusive prenant en compte le Sénégal des profondeurs. Beaucoup reste à faire, mais son bilan est positif, au delà des partis, chacun, doit le soutenir pour mener à bien sa mission. Le développement du Sénégal est et reste mon seul objectif », avait déclaré le musicien dans un entretien sur Tfm au début du mois de mars.

« Donnons-lui un second mandat, il en est capable et le mérite. Sûrement, s’il termine ses ambitieux programmes, il marquera l’histoire du pays », ajouta-t-il.

A noter que la liste des adversaires devient de plus en plus lourde avec le défi lancé par Karim Wade, qui promet en découdre une fois pour de bon avec Macky Sall, le successeur de son père Abdoulaye Wade.

Dans le même registre, le parrainage est désormais une obligation pour tous les candidats à l’élection présidentielle, du moins pour 2019. L’information a été rendue publique par un communiqué sanctionnant le Conseil des ministres du 20 mars dernier.

Le parrainage était pourtant farouchement critiqué et rejeté par l’opposition, l’APA News rapporte qu’il était un des ‘’points d’achoppement des négociations sur le processus électoral au Sénégal’’.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *