Agriculture en Algérie: des conférences pour sensibiliser la femme « rurale »

La femme rurale en Algérie, un bon exemple de courage et de volonté. Cette femme qui assure avec dynamisme, efficacité et créativité, le travail qui lui incombe au quotidien.

Bien que c’est souvent un travail très pénible, partagé entre les tâches domestiques à l’intérieur de la maison ainsi que le travail à l’extérieur, la femme rurale cultive aussi les champs, élève du bétail, collecte l’eau et le bois. Sans oublier cette cuisine et ce linge qu’elle effectue au quotidien, une manière de prendre soin efficacement de sa famille.

D’autres femmes ont porté leurs choix à des activités artisanales pratiquées entre les deux, soit tissage ou poterie, un travail qui apporte aussi une aide substantielle au budget familial. Et dans le but de sensibiliser la femme rurale dans le meilleur accomplissement de sa tâche, notamment en agriculture, les subdivisions d’agriculture organisent une journée pour une réunion avec les femmes rurales.

Le même ordre du jour est souvent inscrit, à savoir celui de sensibiliser ces femmes et de les inciter à se structurer en associations ou en coopératives. Ceci, compte tenu du rôle de la femme dans le développement rural, ou les services de les subdivisions ont pensé à programmer cette journée de sensibilisation sur l’importance de la structuration des activités de la femme rurale dans les organisations, associations ou coopératives, ainsi que la vulgarisation de quelques activités qui ont pour objectif de valoriser les acquis en matière du savoir-faire.

Pour les communicantes invitées dans ces journées organisées, elles traitaient des volets liés à l’activité promotionnelle de la femme rurale, l’installation d’une safranière, l’intérêt des organisations professionnelles de la femme résidant dans les zones dites « rurales ». Il était aussi question sur le comment du soutien de l’activité de la femme rurale dans le cadre du microcrédit.

Selon l’un des subdivisionnaires d’agriculture dans une région de ce pays qui dira « On organisait déjà ces journées qui sont la suite de celles dites de sensibilisation qu’on organisait auparavant sur la vulgarisation.

L’objectif premier est de réunir les femmes rurales pour les sensibiliser sur l’intérêt de se structurer en associations ou en coopératives. Cela les aidera à s’organiser mieux, afin de prendre leurs doléances concernant l’acquisition de la matière première ou la commercialisation de leurs produits. Chacune des communicante parlera sur un thème qui sera utile pour les femmes rurales. ».

Les femmes rurales montraient à chaque fois leurs intérêts à ce genre de réunion avec les services d’agriculture. Cela leur permet de s’améliorer sur le plan organisationnel, mais aussi sur le plan productif dans le secteur d’agriculture.

De cette façon, la femme rurale pourra mesurer l’importance de son apport économique et social. Notons que c’est en 2005, que le mouvement associatif chez cette frange de la société algérienne a débuté en faisant un travail de sensibilisation à l’égard des femmes et en leur démontrant le rôle important qu’elles peuvent y jouer.

Bref, une cinquantaines d’associations locales et nationales accompagnent la femme rurale pour un meilleur épanouissement possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *