Algérie: environ 500 entreprises présentes à la 7è édition du Salon national de l’emploi

La 7è édition du salon national de l’emploi en Algérie s’est ouverte mercredi 21 mars au niveau du Palais des expositions au lieu dit « Les Pins Martitimes », et sous le thème « Startup : la réussite par l’innovation ».

Organisé sous le haut patronage du président de la république, Abdelaziz Bouteflika, cette édition qui s’étalera sur une semaine entière (du 21 au 27 mars) a été inauguré en présence d’une dizaine de ministres, de hauts fonctionnaires de l’état et du chef de l’exécutif de la wilaya d’Alger.

Ce rendez-vous est aussi parrainée par le ministère du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale. L’édition de cette année a enregistré la participation de pas moins de 500 entreprises et dont environ 300 d’entre elles ont été dans le cadre de l’agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes et la caisse nationale d’allocation chômage, alors que pas moins de 60 autres ont été  créées par des jeunes de la communauté algérienne établie à l’étranger.

A l’ouverture, le ministre du Travail Z.Mourad a précisé que la forte présence des jeunes Algériens installés à l’étranger découle des mesures mises en place par les pouvoirs publics et qui permettent à ces derniers de bénéficier des mêmes avantages octroyés aux jeunes résidant dans le pays. Il dira en outre qu’aucune différence entre les enfants de l’Algérie et qu’ils peuvent tous prétendre aux mêmes droits et aux mêmes avantages, là où ils se trouvent.

Signalons que les dispositifs d’aide aux jeunes ont été à la hauteur des attentes des pouvoirs publics, et d’où 90 % des entreprises créées dans le cadre des dispositifs d’insertion et d’aide à l‘emploi ont été des expériences réussies. Ce qui fait que l’Algérie enregistre un taux d’échec d’entreprises qui ne dépasse pas les 10 %.

Concernant le taux de recouvrement des créances des jeunes promoteurs, le ministre estime que celui-ci est de 84 % pour l’ANSEJ et 60% pour la CNAC, soit une bonne moyenne. « Le taux de chômage a baissé à 11,7 % en mars 2018, alors qu’il était de 12 % en septembre 2017, c’est une performance de garder ce taux, même si notre objectif est de le faire baisser. », a déclaré le ministre en substance.

« Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour suivre les orientations du président de la république, pour aider les demandeurs d’emploi dans divers secteurs d’activités et par le biais de plusieurs formules de création d’activités économiquement viables. », dira-t-il. Enfin, ce qu’il y’a lieu de signaler, c’est que la manifestation de cette 7è édition du salon de l’emploi de cette année a comme objectif de faire connaitre les différents mécanismes de soutien aux startups et jeunes porteurs de projets innovants qu’offrent les deux agences nationales, celles de l’emploi (ANEM) et la CNAC.

Il est fort à parier que ce salon offre aux demandeurs d’emploi l’opportunité de prendre connaissance des conditions et des différents avantages offerts par l’ANEM suivant leurs situation sociale et niveau professionnel, ainsi que des offres d’emploi disponibles sur le marché du travail et qui correspondent à leurs qualifications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *