Algérie: des mesures sécuritaires pour les prochains examens de fin d’année scolaire

Les examens de fin d’année sont souvent soumis à une sécurité consistante, et ce afin d’interdire aux étudiants et autres lycéens de ne pas frauder, notamment durant les épreuves du baccalauréat. Dans ce contexte, la ministre de l’éducation nationale, B.Nouria ainsi que le ministre de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, B.Noureddine, avaient procédé à Alger, à l’inauguration de l’office national d’impression des sujets du baccalauréat à l’annexe de l’office national des examens et concours.

Le ministre de l’intérieur (B.N) avait déclaré à l’APS que l’éducation nationale, l’enseignement supérieur et la formation et l’enseignement professionnel sont inscrits comme priorités du gouvernement, étant au cœur du développement national. Il a de ce fait précisé que l’office dispose au jour d’aujourd’hui des conditions favorables avec des conditions sécuritaires d’une part et sociales d’autre part.

« Cette rénovation s’inscrit dans le cadre d’une stratégie visant à promouvoir le secteur de l’éducation que le président de la république n’a jamais cessé d’évoquer dans ses instructions et orientations. L’école est au cœur de tous les défis qui se posent au gouvernement dans sa quête de l’excellence.». disait-il, non sans saluer le personnel de l’éducation nationale pour leur prise de conscience et leur esprit de responsabilité.

Il a aussi souligné qu’il s’était réuni depuis des mois avec la ministre de l’éducation nationale dans l’optique de préparer la prochaine rentrée sociale, scolaire, universitaire et de formation professionnelle 2018/2019, d’où les préparatifs qui sont en cours pour que la rentrée soit normale et à la hauteur des aspirations de l’école algérienne. De son coté, la ministre de l’éducation nationale a indiqué que cet office inauguré intervient grâce aux efforts consentis au niveau supérieur pour prendre toutes les mesures nécessaires et atteindre le niveau requis et escompté.

Pour ce qui est des mesures prises pour éviter des fraudes au baccalauréat notamment, le ministre de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire dira que les mesures déjà prises auparavant   seraient améliorées.  « Nous sommes un état, nous avons des mécanismes mis en place. Plusieurs   secteurs sont concernés, dont l’éducation nationale, l’intérieur et   l’ensemble des services de sécurité. Toutes les mesures et toutes   les dispositions sont prises pour que les examens au niveau national se  déroulent dans de bonnes conditions que ça soit sur le plan sécuritaire ou   sur le plan des conditions pédagogiques.», dira-t-il dans ce sens.

Quant à Madame la ministre de l’éducation nationale, elle avait déjà déclaré l’année dernière, à la veille du début des épreuves de fin de cycle secondaire ; que toutes les mesures étaient prises pour assurer le bon  déroulement et la sécurisation des examens scolaires nationaux en vue   d’éviter la fraude, notamment l’utilisation des brouilleurs et des   équipements de vidéo surveillance au niveau des centres d’impression des   sujets du Baccalauréat et des centres de conservation, sans recourir au   blocage des réseaux sociaux.

« La sécurisation des examens, dont le Bac a fait l’objet d’une attention particulière du gouvernement ». Elle a souligné en sus que  la commission mixte en charge de la sécurisation des examens   n’avait ménagé aucun effort pour réunir les bonnes conditions dans le but de   garantir le bon déroulement de ces examens.

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.