Cameroun: la mise en garde du gendarme du marché financier contre une société suspecte

La Commission des Marchés Financiers du Cameroun tire la sonnette d’alarme. Dans un communiqué daté du 22 mars 2018, le gendarme financier camerounais dit avoir été saisie d’une alerte au sujet des activités d’une entreprise dénommée « Adam E-business Space».

Basée dans la capitale Yaoundé, le promoteur de ladite entreprise fournirait des services financiers aux particuliers à travers des promesses de rendement très avantageux sur les marchés financiers. Et il s’y prend bien ! Selon les informations recueillies par la presse camerounaise, plus de 10 millions de francs CFA auraient déjà été collectés auprès du public.La société suspecte opérerait depuis des mois.

La Commission, par le biais d’un faire-part, a vite fait de prévenir le public que les activités de démarchage, de publicité, de sollicitation des fonds pour des placements financiers avec une promesse de rendement, auxquelles se livre l’entité Adam E-business Space, sont réglementées. Elle rappelle que ces opérations font l’objet d’« appel public à l’épargne » au sens de l’article 91 de l’Acte Uniforme Ohada relatif au droit des sociétés commerciales et du GIE.

« Aux termes des articles 56 et suivants du règlement général de la CMF, la réception et la transmission des ordres, l’exécution d’ordres pour le compte de tiers, la gestion de portefeuille pour le compte de tiers et le placement, sont des services d’investissement réglementés effectués par des Prestataires de Services d’Investissement (PSI) disposant d’un agrément délivré par la Commission des Marchés Financiers », avise l’institution publique.

« L’entité « Adam E-business Space» n’a pas, à date, sollicité et encore moins obtenu de la Commission, un agrément en qualité de PSI.L’exercice illégal des activités de PSI est passible des sanctions prévues à l’article 35 de la loi n°99/015 du 22 décembre 1999 portant création et organisation d’un marché financier sans préjudice des poursuites judiciaires », ajoute-t-elle.

Et à elle de se livrer à des rappels. « La Commission des Marchés Financiers (CMF) met en garde le public camerounais et l’appelle à la plus grande prudence au sujet des offres de placement de l’entité dénommée « Adam E-business Space».Pour des opérations de placement de l’épargne, la Commission des Marchés Financiers invite le public à recourir exclusivement aux Prestataires de Services d’Investissement agréés ».

La sortie du gendarme financier camerounais n’est pas sans rappeler celui de la BRVM (Bourse Régionale des Valeurs Mobilières), l’institution financière commune aux huit pays de l’UEMOA. En effet, le mois de février dernier, la BRVM a, elle aussi, dû composer un communiqué signalant les même actes mais d’une autre entité.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.