Sarkozy : « je suis accusé par des proches d’un dictateur dont nous avons détruit le régime de terreur »

Alors que Moftah Missouri, l’ancien interprète du guide libyen, Mouammar Kadhafi, vient de confirmer à nos confrères de Rfi, l’authenticité du document publié en 2012 par le site Mediapart, Nicolas Sarkozy, mis en examen dans le cadre de l’enquête sur des soupçons de financement libyen de sa campagne électorale de 2007, se dit « indigné ».

Reçu sur le plateau dans le 20 H de TF1, M. Sarkozy a maintes fois fustigé les proches de Kadhafi, notamment Ziad Takieddine et le site d’information Mediapart qui avait, en mai 2012, publié un document libyen faisant état d’un financement par la Libye de la campagne de 2007 de M. Sarkozy, l’ancien président français a déclaré qu’il est « blessé au plus profond de lui-même ».

Tout en dénonçant les « calomnies » dont il se dit victime, Nicolas Sarkozy a révélé qu’il a un document  « signé d’un officier de police judiciaire » pour appuyer son propos.

« Je suis accusé par des proches d’un dictateur dont nous avons détruit le régime de terreur », a dénoncé M. Sarkozy. Il a par ailleurs indiqué qu’il n’a  « jamais reçu d’argent  » de la part  Takieddine , qui, il affirme n’avoir plus vu  « depuis 2004″.

« Je pourfendrai cette bande, je ferai triompher mon honneur et je n’ai pas l’intention de céder un centimètre de terrain à cette bande », a-t-il promis.

Mis en examen depuis mercredi, après deux jours de garde à vue, Nicolas Sarkozy a reçu l’interdiction de voir Brice Hortefeux, Claude Guéant et Ziad Takieddine.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.