Togo: Togo-Debout répond au Groupe des 5 et tient à la transition

6 Vues, 1 Aujourdhui

Le 19 mars 2018, le Groupe des 5, composé de la coordination du Système des Nations Unies, la délégation de l’Union européenne et les ambassades d’Allemagne, des États-Unis d’Amérique et de France avait sorti un communiqué pour appeler les protagonistes de la crise à revenir à de meilleurs sentiments. Cette sortie a fait réagir le Front Citoyen « TOGO DEBOUT », qui à son tour exprime le souhait que les diplomates aient un langage de vérité à l’égard du pouvoir de Faure Gnassingbé.

Après avoir remercié le G5 pour cette réaction, le Front Citoyen « TOGO DEBOUT » a tenu à rappeler, avec insistance, aux diplomates accrédités au Togo et à toute la communauté internationale « que la situation fort délétère dans laquelle vit la majorité des Togolais, commande à avoir un langage franc et clair à l’égard du pouvoir qui en est indubitablement l’auteur ».

Fort de ce constat, ce regroupement d’organisation de la société civile togolaise estime que « Si les élections suffisaient à faire d’un pays un Etat démocratique, le Togo serait un modèle de démocratie sur le continent africain. Car des élections, il y en a eu mais hélas le problème demeure ».  Pour eux, « que dire des élections au cours desquelles des urnes ont été volées mais qui ont été malheureusement validées par la communauté internationale », mais aussi des « élections dont le comptage des voix n’était pas terminé et pourtant les résultats étaient proclamés par la CENI en donnant un vainqueur » ?

Dans le brûlot rendu public, le Front Citoyen « TOGO DEBOUT » estime que les élections sont « certes un élément nécessaire mais pas une condition suffisante pour l’instauration de la démocratie dans le contexte actuel du Togo en l’absence de réformes. Ce serait donc dangereux, voire suicidaire, de vouloir précipiter le pays dans un processus électoral dans une telle situation. De vraies élections libres, transparentes et démocratiques présupposent l’existence d’institutions justes et démocratiques. Et notre pays n’est pas encore dans ce cas de figure », ont-ils souligné.

Pour le Front Citoyen « TOGO DEBOUT » aucune « élection ne saurait être crédible si elle n’est pas précédée de réformes institutionnelles et constitutionnelles. Et la mise en œuvre de telles réformes souhaitées par tout le peuple passe par une période transitoire qui aura pour mission de restructurer, de consolider et de revigorer les institutions devant permettre un vivre ensemble harmonieux ». Il souhaite enfin « que les apports des Etats de la sous-région, du continent et de la communauté internationale tiennent compte des aspirations légitimes d’un peuple meurtri et frustré depuis des années et qui a le droit, comme tous les autres peuples, de militer pour un Etat de droit démocratique comme cadre politique pouvant garantir les droits fondamentaux de l’homme tel que stipule le paragraphe 3 du préambule de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme »

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *