Mike Adenuga, discret, mais deuxième fortune d’Afrique

7 Vues, 3 Aujourdhui

En Afrique, lorsqu’on parle des plus grosses fortunes, le premier nom qui vient à l’idée est celui d’Aliko Dangote, le plus riche du continent. Mais derrière lui se cachent d’autres riches aussi puissants les uns que les autres que beaucoup ignorent. Mike Adenuga fait aussi partie de cette catégorie.

Deuxième plus riche d’Afrique, le parcours de ce milliardaire a été jonché de défis, d’échecs et de succès. Chauffeur de taxi, hier, milliardaire aujourd’hui. Selon le tout récent classement Forbes de mars 2018, Mike Adenuga possède une fortune de 5,8 milliards $.

 

De chauffeur à milliardaire

Mike Adenuga, aujourd’hui grand monsieur, ne l’était pas à ses débuts. Quand il faisait ses études aux USA, il se débrouillait en tant que chauffeur de taxi. C’était cela son gagne-pain.  Ses parents avaient tout de même les moyens mais le jeune étudiant a préféré se battre pour payer ses études. Après son master en 1974, il a repris la vente de boissons gazeuses et de tissus, une activité que faisait sa mère. Mais il  n’a pas pu briller dans ce domaine.

Ainsi lui vient l’idée de se lancer dans la vente de pièces de rechange de véhicules. « J’ai vu qu’il y avait tellement de voitures et que personne ne prenait au sérieux l’acquisition des pièces détachées. Alors je me suis dit, il faut bien que quelqu’un règle ce problème », se rappelle-t-il.

 

De l’immobilier au pétrole et les télécoms

Rapidement, il diversifie ses sources de revenus en se lançant dans l’immobilier. L’Etat nigerian lui confie des contrats de construction de logements. Parallèlement, Mike Adenuga, obtient en 1990 une licence d’exploration pétrolière. Il met en place l’entreprise Consolidated Oil, qui est devenue à ce jour Conoil. Une autorisation de forage obtenue par la suite lui permis alors de tomber sur un gisement important de pétrole.

De même, il a investi dans le secteur bancaire en créant sa banque, Equatorial Trust Bank (ETB) qui a été un échec. Elle sera acquise finalement par Sterling Bank.

On ne pourrait parler de Mike sans évoquer ses actions en télécoms. Il est le fondateur du réseau de télécommunication Globalcom communément appelé Glo. L’opérateur qui revendique 37 millions d’abonnés.

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *