Algérie: Pas mieux que des mariages collectifs

C’est le cas de la région du Mizab, où prés de cent-cinquante couples issus des milieux démunis et défavorisés étaient réunis pour le même objectif, c’est celui de convoler en justes noces. Des couples venus de différentes régions, coins et recoins de la wilaya en question.

Des cérémonies de mariages collectifs qui se sont déroulés dans un climat festif par le tissu associatif représenté par les associations de quartiers et autres religieuses des localités de Ghardaia-ville, la commune de Metlili, et des localités de « Hassi Guerrara », « Daya Ben Dahoua », « Berriane ». Le tout en suivant les traditions ancestrales et sous le signe de « Convivialité et solidarité ».

 

Un événement coïncidant avec les vacances printanières d’où cette action qui est financée par des bienfaiteurs de la région. En un mot, c’était une occasion pour promouvoir les valeurs de la cohésion sociale, de solidarité.
Par cette action, il est utile de souligner que le but était d’encourager les jeunes et de leur prêter main-forte sur le plan financière, surtout que la majorité était en difficulté financière. Ce qui leur a permis de se marier et s’intégrer dans la société.

 

Une action qui est dédiée aux plus modestes est organisée dans le respects des traditions de la région du Mizab, en s’inspirant des rituels ancestraux, d’entraide et de solidarité instaurés dans les différents ksour de la région. Une nécessité afin de venir en aide aux jeunes en âge avancé qui n’ont pas les moyens de se marier.

Notons que les préparatifs pour le mariage collectif avaient pris plusieurs mois et que les jeunes mariés avaient bénéficié de tout un programme de préparation, selon le cérémonial local, sur le rôle de l’institution du mariage dans la consécration des valeurs de stabilité et de prospérité dans la société, des vertus du mariage dans la consécration des valeurs de stabilités et de la solidarité sociale ainsi que le rôle du couple dans la consolidation de la société musulmane.

 

Notons que des prêches ont été prononcés durant la cérémonie de mariage par des imams dans le but de clarifier le véritable but du mariage selon les conceptions de l’Islam. Des cadeaux de mariage, entre autres des produits électroménagers utiles pour la vie du couple étaientt offerts aux mariés parés de la tenue traditionnelle du mariage.

Cette opération a été consolidée par le rituel « dîner » du mariage composé essentiellement d’un couscous préparé avec les dons des bienfaiteurs. Enfin, la tradition ancestrale de la région veut que les futurs mariés accompagnés de leurs aides de camps et munis d’effets vestimentaires de circonstance s’installent, devant les centaines d’invités vêtus de blanc. Le tout sur une estrade aménagée pour la circonstance pour l’ultime cérémonie d’habillage du nouveau marié.
Cette cérémonie d’habillage très attendue dans cette soirée de mariage connait la présence outre les membres de familles et amis des jeunes mariés, des bienfaiteurs, donateurs et des autorités locales ainsi que de nombreux touristes et visiteurs de passage dans la région. Signalons la présence de bon nombre de visiteurs qui se rendent à Ghardaïa afin de découvrir l’authenticité et l’originalité du mariage collectif ainsi que le rituel habillage des mariés.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.