Littérature: Banal Nambo retrace un « triste souvenir » de l’immigration

La plume de l’écrivain ivoiro-suisse, Banal Nambo  retrace une histoire peu commune de l’immigration. Il repose dans son ouvrage un thème d’actualité : le retour des migrants chez eux et la misère qui les accueille en terre natale. C’est bien ce qui arrive à plusieurs, qui après s’être démerdé pour partir en Europe, reviennent bredouilles et déçus.

L’auteur met en scène le personnage de  Charles Konan Beda expulsé de la confédération helvétique  dans de tristes conditions. Il est question de la difficile insertion familiale à laquelle se confrontent beaucoup.

« A travers Charles Konan Beda, c’est l’histoire de plusieurs millions de jeunes africains qui ont décidé de façon irrégulière de migrer en Suisse et même en Europe dans l’espoir d’avoir une vie meilleure non seulement pour eux-mêmes, mais également pour leurs parents restés au pays que je raconte. Et ce n’est pas toujours évident que cet objectif soit atteint, puisque sur place, la réalité est tout autre. J’interpelle donc les uns et les autres sur les dangers de ce phénomène », conseille l’auteur.

Charles étant sans papiers, se verra expulsé et conduit à son pays d’origine  par la Police. Il revient en Côte d’Ivoire mais en se souciant des qu’en-dira-ton. Une autre vie commence avec des difficultés.

L’histoire loin d’être une fiction retrace le plus fidèlement possible l’angoisse de revenir d’une aventure à l’étranger et se retrouver sans moyens en terre natale, plus pauvre qu’avant.

 

 

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *