Togo: Atchadam prend le contre-pied de la C14 et exige le départ de Faure Gnassingbé

Visiblement déterminé à briguer un quatrième mandat, le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé aura probablement du mal à concrétiser ce rêve. L’opposition qui a réussi à obtenir, dans le cadre du dialogue politique en cours, l’arrêt du processus électoral en vue des prochaines législatives, entend barrer la route au président, au pouvoir depuis 2005, de se représenter en 2020. Comme concession, elle abandonne l’idée du retour à la Constitution de 1992. 

Si la Coalition dit avoir proposé une transition avec Faure Gnassingbé au pouvoir jusqu’en 2020, et qui ne se présente pas à la présidentielle qui s’en suivra, le président du Parti national panafricain (PNP) Tikpi Atchadam, insiste sur la nécessité d’une transition « sans Faure Gnassingbé ».

En d’autres termes, ce dernier, bien que membre ifluent de la coalition des 14 partis de l’opposition, rejette catégoriquement, l’éventualité d’un maintien du président au pouvoir jusqu’en 2020.

« Il faut que Faure Gnassingbé démissionne, afin de permettre l’ouverture d’une transition qui conduira les élections législatives, locales et la présidentielle de 2020 », a déclaré Tikpi Atchadam mardi au micro de nos confères de Radio Avulete.

Et de préciser: « cette transition doit être différente de ce que le Togo a connu dans les années 90 où Gnassingbé Eyadéma avait totalement repris la main après la Conférence nationale souveraine ».

« Le peuple togolais veut l’alternance au sommet de l’Etat. Je continue de le marteler, Faure doit partir. Un peuple debout arrive toujours à bout de l’importe quel dictateur », dixit celui qui trouble le sommeil des dirigeants togolais depuis août 2017.

Si le leader du PNP a été l’élément catalyseur du « retour à la Constitution de 1992 », sa position contraste aujourd’hui avec son exigence du départ immédiat de Faure Gnassingbé du pouvoir. Dans le même temps, ce dernier semble ramer à contre-courant face à l’unité d’action de l’opposition, réunie au sein de la C14.

 

 

 

 

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

2 thoughts on “Togo: Atchadam prend le contre-pied de la C14 et exige le départ de Faure Gnassingbé

  1. Le leader du PNP M.Tikpi ATCHADAM a parfaitement raison et il est dans la même logique que les populations qui soufrent. Nous Togolais, nous devons tous rester mobilisés comme jamais pour nous battre et libérer notre pays des emprises de ses vampires qui ont sucés le sang de nos ainés qui continus de sucer le nôtre et si on ne les arrête pas ici et maintenant; leurs arrière petit fils boirons le sang dès nôtres.
    Soyons donc prêt pour la bataille finale pour arracher le pouvoir aux sanguinaires M. Faure GNASSIGBE et ses compagnons.
    Vive le TOGO Vive l’Alternance Vive la LIBERTÉ. LA LUTTE CONTINUE…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.