Tunisie: un service en ligne pour l’établissement des documents administratifs

57 total views, 3 views today

Le chef du gouvernement tunisien C. Youcef a annoncé qu’à partir du 16 avril prochain, tous les citoyens pourraient obtenir par voie électronique leurs extraits de naissance, en se connectant à un site mis en ligne à cet effet. Il a souligné en outre que les entreprises pourraient de leur coté avoir accès aux services du registre de commerce en ligne, et ceci en téléchargeant une application électronique, et ce sans donner plus de détails.

Cette déclaration a été faite lors de l’inauguration des travaux de la deuxième édition de Tunisia Digital Summit, ou le premier ministre tunisien a annoncé en outre le lancement et ce à partir de la même date, soit à partir du 16/04/2018 d’un nouveau service électronique qui permettra le cas échéant le transfert d’argent mobile entre tous les comptes postaux et bancaires, quel que soit l’opérateur téléphonique.

Le but serait la limitation au maximum les transactions en papier, et cette opération devra être généralisée à toutes les transactions commerciales quotidiennes pour simplifier la vie du citoyen. Une nouvelle mesure en faveur des jeunes âgés entre 15 et 35 ans qui consiste à leur délivrer une nouvelle carte électronique (e-dinar jeune) a été annoncée par le chef du gouvernement tunisien. Ce qui facilitera à cette tranche d’âge l’accès aux manifestations culturelles et sportives, tout comme elle leur permettra de bénéficier de réductions commerciales importantes.

« Disons donc que l’économie numérique n’est plus un choix mais une nécessité pour promouvoir l’économie nationale d’autant que le pays compte de nombreuses compétences dans ce secteur », a-t-il déclaré. Par ailleurs, il a appelé les jeunes à prendre d’initiatives et de créer des projets innovants, une manière de transformer la Tunisie en une plateforme numérique qui sera capable à l’avenir d’exporter l’intelligence.

Pour le chef du gouvernement tunisien, le moyen digital est un moyen important de lutte contre la corruption. Il permettra en sus d’améliorer des prestations fournies aux citoyens. A cet effet, pas moins de six départements ministériels ont déjà adhéré au système électronique de transfert des correspondances. Ceci bien entendu en attendant la généralisation de ce système à d’autres départements dans quelques semaines, voire avant la fin de l’année en cours.

Le nouveau système qui sera lancé dans quelques jours comme l’a annoncé le premier ministre et aura comme objectif principal et primordial de garantir la sécurité des documents électroniques comme les factures, les documents bancaires, les salaires, les diplômes scientifiques et les attestations de travail.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.