Dr Edoh Kossi Amenounve veut « des nouveaux talents pour l’Afrique financière de demain »

Un nouveau poste pour Dr Edoh Kossi AMENOUNVE. Le Directeur Général de la BRVM a été désigné Président de l’AfricaFinLab. Une désignation qui est intervenue à l’issue de la conférence de lancement de ce Laboratoire de la Finance Africaine.

Il aura une lourde tache, celle d’aider la structure à mener ses activités et atteindre ses objectifs. L’AfricaFinLab est un laboratoire d’idées, de soutien et de promotion de la finance en Afrique, au service des acteurs publics et privés. Son principal but est d’intervenir sur les échanges et la coopération internationale.

Il s’agira aussi d’accompagner les acteurs de la finance africaine à s’adapter à l’évolution du monde et aider l’éclosion de nouvelles compétences et de talents.

Cette initiative intervient au moment où il ya urgence sur le continent surtout dans la mobilisation de financement entre 600 Md$ à 1200 Md€ par an,selon la CNUCED pour financer la croissance économique, la diversification des économies africaines, la modernisation des infrastructures de base, etc.

Le nouveau responsable s’est réjouit de sa désignation et en a profité pour fixer les contours de ses actions . Car pour lui il faudrait « accompagner le développement de la finance en Afrique, comme principal levier de la transformation du continent. Le laboratoire sera un creuset des nouvelles idées et des nouveaux talents qui construiront l’Afrique financière de demain ».

Pour accompagner ces évolutions, l’AfricaFinLab s’est fixé comme axes d’actions prioritaires : Accompagner le développement des marchés des capitaux africains, au service du financement des économies africaines et de la croissance ; Soutenir l’innovation et la digitalisation de la finance, en particulier le développement des FinTech ; Créer un cadre pour le développement des compétences et des talents.

Sur chacun de ces axes, l’objectif est de développer des « écosystèmes » pour créer la masse critique d’échanges et d’activités, nécessaire à la mobilisation des différents acteurs concernés.

De façon concret,  l’AfricaFinLab veut ainsi lancer la première phase de l’observatoire de la finance africaine, diffusé à partir du site internet. Elle aura à organiser le 14 mai prochain à Tunis, l’Africa BlockChain Summit, réunissant plusieurs banques centrales africaines. Ce rendez-vous sera également l’occasion de l’organisation d’un Hackathon sur les transferts de fonds transfrontiers.

Un fonds dédié à l’investissement dans des valeurs cotées en Afrique sera également mis en place sans oublier l’accélération de la finance verte et du financement des infrastructures, le développement des Fintechs en Afrique, etc.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.