RDC: les Léopards secoués par des abandons en cascade des internationaux

C’est une scène déroutante dont se serait passé Florent Ibangue, l’entraîneur de l’équipe nationale de football de la République Démocratique du Congo (RDC). A seulement quelques heures de la rencontre amicale entre sa sélection et celle de la Tanzanie mardi dernier, quatre de ses joueurs ont abandonné le navire. Et pas des moindres. Il s’agit de Paul-José Mpoku (Standard de Liège), Gaël Kakuta (Amiens SC), Arthur Masuaku (West Ham) et Jordan Ikoko (EA Guingamp).

Sans crier gare, ces quatre Léopards ont tout simplement plié bagages pour rejoindre l’Europe où ils évoluent tous, abandonnant le reste de l’équipe. Au grand dam d’un Ibangue, médusé.

La raison évoquée par les déserteurs: les problèmes organisationnels. Ils ont déploré les conditions de voyage et d’entraînement.

Cet acte de boycott de la sélection qui n’est pas de nature à préparer de façon sereine une rencontre internationale, a pris des proportions non négligeables en RDC.

Face aux diverses interprétations, la Fédération congolaise de football (Fecofa) a dû réagir pour situer l’opinion nationale. « Il est effectivement vrai que quatre joueurs ont quitté la sélection de Jean-Florent Ibenge Ikwange à la veille de l’Amical du mardi 27 mars à 16 heures locales », publie la Fecofa sur son site internet.

« Les aspects décriés par les joueurs ne sont ni de la compétence de la Fédération, ni du staff technique de l’équipe nationale congolaise. Effectivement, cela a dû frustrer les joueurs… Certains ont craqué, boudé et demandé à s’en aller. C’est le cas des quatre précités. Les autres, par contre ont accepté de jouer contre la Tanzanie en obligeant qu’au prochain match, prévu au mois de mai 2018, que toutes les conditions aussi bien de préparation que de motivation soient réunies », renseigne le site de la Fédération.

Ces remous ont certainement eu raison de la performance des Léopards face aux Taifas Stars de la Tanzanie, à Dar-es-Salam. Ces derniers ont courbé l’échine (2-0) face à leur hôte. Avec plusieurs absents dont leur star Cédric Bakambu et les départs de Kakuta, Ikoko, Mpeko et Masuaku à la veille du match, la RDC ne se présentait clairement pas dans les meilleures conditions. Cette défaite a constitué l’une des surprises de ces journées internationales.

Il convient de noter que dans sa publication, la Fecofaa tenu le ministre congolais des Sports pour responsable. « Tous les ratés du présent stage sont imputables en grande partie au ministre des Sports. Ce dernier a refusé de signer les ordres de mission des Léopards seniors Pro-A, U-20 et U-17 », peut-on lire.

« Le long voyage vers Dar-es-Salam via Addis-Abeba, le ministre Papy Niango qui n’a pas accédé à la proposition du staff technique d’un affrètement d’avion Congo Airways, semble-t-il, pour des raisons de trésorerie publique aurait été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase et pousser Paul-José Mpoku, Arthur Masuaku, Jordan Ikoko et Gaël Kakuta à bout et à quitter l’hôtel », a indiqué sans ménage l’instance congolaise du football.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *