Botwana: le président Kharma quitte le pouvoir avant la fin de son mandat

86 total views, 3 views today

Il a annoncé sa démission comme un jour de fête avec grand plaisir. C’est tout de même rare sinon très rare de voir des présidents africains, démissionner pour l’intérêt général de la nation. Son histoire inspire tout le continent, le président Kharma du Botwana rend son tablier après des tournées d’adieu dans le pays.

Dans la ville  de Serowe (Est), on aurait cru à un jour de fête. Les habitants l’ont reçu avec respect. Cadeaux, chants et danses ont été ses compagnons. Tout le monde évoque son exemplarité à la tête du pays, lui qui a fait de la protection de l’environnement, une préoccupation majeure.

« J‘étais un soldat, je n’avais aucun intérêt à entrer en politique », a-t-il lancé. «  J’ai plein de projets pour l’avenir, très loin de la vie politique », a dit l’homme âgé de 65 ans devant des milliers de citoyens.

Démission volontaire

L’homme est sur le point de démissionner volontairement. La Constitution du pays voudrait qu’aucun président ne fasse plus de 10 ans à la magistrature suprême. Venu au pouvoir en 2008, Ian Khama était donc dans sa dixième année, à 18 mois de la fin de son mandat. Il va devoir laisser sa place et son exemple à son successeur. Ce samedi, il rendra devant le monde entier sa démission de façon officielle.

Bonne percée

Sous la direction du président Ian, la lutte contre le trafic d’ivoire était à son plus haut point. Il taclait les présidents qui perdurent au pouvoir à l’instar de  Robert Mugabe, l’ex-président du Zimbabwe, et plus récemment de Congolais Joseph Kabila. Il a fait de son mieux pour permettre  à  son pays d’avoir une bonne croissance économique à travers les exportations de diamants et de viande bovine.

Tout n’étant pas parfait, le pays souffre du problème d’emploi. Environ 20% de la population n’en ont pas, ce qui est souvent à l’origine de certains mécontentements.

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.