Espoir Fadu: « nous aimons les activités artistiques au Togo, mais nous n’aimons pas y investir financièrement »

6 Vues, 2 Aujourdhui

Artiste plasticien, promoteur culturel, Espoir Fadu est l’un des rares artistes Togolais qui met l’art au service de la paix. Depuis onze ans, M. Fadu, à travers ses œuvres et créations, s’est engagé pour l’édification de la paix dans son pays. Il est également le président d’une association dénommée ‘’Association les Messagers de la Jarre de Paix’’ (AMJP), qui œuvre dans le domaine de la paix à travers l’art et la culture. En prélude de l’exposition et au vernissage de ses œuvres, la rédaction d’Africa Top Success est allée à la rencontre de l’artiste afin de desceller les contours, les enjeux et les activités qui sous-tendent le projet.

Lire l’entretien…

D’où vous est venu cette passion pour l’art ?
Je suis né dans l’art. Ma mère fut décoratrice et mon père musicien comédien .Quant à mon engagement pour la paix et le désarmement, j’ai « contracté ces virus »auprès du Centre Régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC) qui a son siège au Togo (Lomé), où j’ai eu a travaillé pendant un moment dans leur centre.

En quoi consiste le projet ?
Mon projet est un lancement et un vernissage d’une exposition qui a pour thème « L’envol du Togo, terre de nos aïeux, en paix » .Un lancement et un vernissage qui seront suivis d’autres manifestations au cours de l’année.

Pourquoi un vernissage? Quel message véhiculez-vous à travers ce vernissage?
Le vernissage de mon exposition est organisé en vue de sensibiliser la population togolaise, de tous les niveaux, à la culture de la paix, dans toutes ses dimensions et le vivre ensemble. La paix est une condition sine qua non pour un développement durable.
Les toiles seront mises en vente en vue du financement d’un projet de recherche sur les symboles, valeurs de paix et de cohésion sociale dans les communautés. Il servira également à la création d’un centre de recherche artistique et culturelle pour la paix et le développement. L’idée est de sillonner les villes de l’intérieur du pays, si les moyens nous le permettent. Notons que ces toiles sont accompagnées des gadgets qui sont réalisés avec leurs images qui seront aussi vendus.

Quelles sont les activités prévues dans le cadre du projet ?
Les activités vont se dérouler durant une année (18 Avril 2018 au 18 Avril 2019). Après le lancement, le vernissage de l’exposition (du 18 au 20 avril), les toiles seront accueillies dans les structures ou organisation désireuses de l’héberger pendant un moment et organiser des activités autour de ces œuvres. Ces structures et organisations sont appelées « AMIES DE LA PAIX ».

Vos attentes par rapport au vernissage de l’expo?
Tout d’abord que le projet soit bien accueilli par la population togolaise, arriver à se procurer des articles qui accompagnent les œuvres, surtout de s’enquérir, et enfin mettre en pratique leurs messages de paix et du vivre ensemble.

Rencontrez-vous des difficultés dans l’exercice de vos fonctions et dans la réalisation de vos projets ? Si oui parlez-nous-en brièvement

Nous rencontrons beaucoup de difficultés (notre association et moi-même personnellement). Elles sont d’ordre matériel, physique et surtout financière. Le constat fait est que nous aimons les activités artistiques et culturelles au Togo, mais nous n’aimons pas y investir financièrement.

Quels sont vos projets à venir ?
Faire des recherches sur les symboles et valeurs de paix, de cohésion sociale dans les communautés du Togo et pourquoi pas de la sous région ? Les mettre à la disposition de la population surtout les jeunes afin de s’informer et de s’approprier de notre culture positive en vue d’un brassage culturel. Il faut souligner qu’aucun peuple ne se développe, s’il bafoue sa culture. C’est à partir de cette dernière qu’il peut s’identifier et se développer.

Quelle appréciation faites-vous  de l’art plastique togolais ?
Il y a une évolution par rapport aux années précédentes mais, il reste beaucoup à faire.

Avez-vous un message à l’endroit de vos confrères ?
Je demanderais aux artistes, pas seulement les plasticiens de me soutenir dans ce projet. Quant aux partenaires, je dis merci. Je saisi cette opportunité pour demander aux institutions nationales et internationales, aux associations, aux structures privées et étatiques de demander à accueillir les toiles dans leurs locaux.

Un mot à l’endroit de nos lecteurs?
Merci de m’avoir suivi à travers cette interview, je suis humblement disponible pour vos conseils, vos apports allant dans le sens de la réussite de ce projet. Ce projet n’est pas seulement celui d’espoir FADU, ni de son association, mais plutôt de tout les togolais, de tous les africains. Il n’y a personne qui dira qu’il ne veut pas la paix, surtout la paix dans toutes ses Dimensions. La paix doit être cultivée au quotidien par chacun et par nous tous. C’est ensemble que nous devons cultiver la paix durable qui nous permettra un développement aussi durable.

FIN

Pour plus de détails, retrouvez l’artiste sur sa page facebook ou sur la page facebook de l’association les messagers de la jarre de paix.

Ci-dessous quelques œuvres de l’artiste:

 

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *