IED: le Maroc premier au niveau africain

Décidément, le Maroc continue de faire parler de lui, que ce soit sur le plan sportif, économique ou autre. Ce pays a connu une avancée considérable dans différents domaines de la vie quotidienne, avec en prime abord un secteur qui met ce pays aux devants de la scène maghrébine et même au niveau africain. D’ailleurs, ce n’est pas fortuit si les responsables de ce pays ont décidé de se porter candidats pour l’édition de 2026 de la coupe du monde de foot.

Sur le plan touristique, ce pays attire des touristes de presque 50% des habitants d’autres pays. Ils séjournent dans ce pays, en venant de l’Europe, de l’Afrique et du Maghreb aussi. Le tourisme joue un grand rôle dans l’épanouissement de ce pays et de son économie. Ce pays dont le recensement de 2016 fait que le nombre d’habitants était de 35 millions d’âmes vient en deuxième position sur le plan « Habitants » après l’Algérie qui dépasse un peu les quarante millions de citoyens, suivi par la Tunisie par environs 12 millions.

Cet état de fait est lié au fait que des villes comme Marrakech était de tout temps la destinée préférée de la majorité des visiteurs venus d’ailleurs. Sur le plan économique, pour l’année dernière, le pays aurait attiré 2,57 milliards de dollars d’investissements directs étrangers. Ce qu’on appelle IDE, faisant du royaume la première destination en Afrique. C’est ce qui ressort du classement annuel d’Africa investissement index de 2018 du quantum global, se référant à des données publiées par l’office des changes. Cet organisme indiquerait que les investissements directs étrangers au Maroc sont en hausse par rapport à 2016 et ce de pas moins de 12%.

En effet, pour « quantum global », ce classement et cette avancée du royaume s’explique par son positionnement géographique stratégique, la croissance économique soutenue du pays ainsi que la hausse de son investissement direct étranger. Cela sans de souligner les niveaux de sa dette extérieure mais aussi par son capital social ainsi qu’un environnement d’affaires généralement favorable.

D’autres pays sont aussi intéressants sur ce volet (IDE), avec l’Egypte qui voit ses investissements s’accroître. L’autre pays composant le Maghreb, l’Algérie en l’occurrence vient en troisième position au niveau africain et deuxième au niveau du Maghreb. Pour les autres pays, on citera pêle-mêle l’Afrique du Sud, le Botswana, la Côte d’Ivoire, l’Éthiopie, le Sénégal, la Zambie, le Kenya. En un mot, le royaume a réussi à se forger un nom dans cette liste des investissements directs étrangers.

Les 10 premiers pays africains: 

1-Maroc-2, Egypte, 3-Algérie, 4-Botswana, 5-Côte-d’Ivoire, 6-Afrique du Sud, 7-Ethiopie, 8- Zambie, 9- Kenya, 10-Sénégal…

Les dix derniers pays africains: 

1-République Centrafricaine, 2-Liberia, 3- Somalie, 4-Érythrée, 5- Guinée Equatoriale, 6-Gambie, 7-Sierra-Leone, 8-Guinée, 9-Sao Tomé-et-principe, 10-Zimbabwe.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *