Rose Kayi Mivedor, la Togolaise qui pilote désormais Orabank-Gabon

La Togolaise Rose Kayi Mivedor n’a pas fait ses preuves qu’au Togo. Orabank-Gabon l’accueille désormais comme nouvelle cheffe. Jusqu’à une période récente, elle occupait le poste de directrice adjointe en charge de l’exploitation d’Orabank-Togo, la plus grosse filiale du groupe à ce jour.

Avec une expérience de plus d’une quinzaine d’années dans le domaine des banques, il est clair que Mme Kayi n’est pas une novice. Elle a débarqué à Libreville après ses bonnes performances enregistrées au Togo. Le groupe attend d’elle notamment le renforcement de la capacité de mobilisation des ressources en vue de soutenir la croissance des activités et répondre aux exigences réglementaires.

Lors de la cérémonie de passation, elle a eu l’humilité de reconnaître qu’il faut travailler avec les anciens collaborateurs et autres associés de l’entreprise. Elle n’oublie tout de même pas celui qu’elle vient remplacer, le Camerounais Guy Martial Awona.

« On tisse toujours une nouvelle corde au bout d’une ancienne corde. Aujourd’hui, la mission qui m’est confiée est de pouvoir renforcer la corde déjà tissée par mes prédécesseurs, celui que je remplace qui est Guy aujourd’hui, et de pouvoir continuer à tisser une corde plus solide et plus résistante  », a dit Mme Kayi Mivedor.

La banquière est déjà passée par  la  Banque Atlantique, le  groupe panafricain Orabank, et a été également la première Togolaise à présider l’Apbef-Togo (Association professionnelle des banques et établissements financiers du Togo).

Mme Rose est juriste de formation avec un diplôme d’étude supérieur spécialisé en administration des entreprises de l’IAE de PARIS I, panthéon Sorbonne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *