Algérie : pose de la première pierre de deux passerelles de la grande mosquée de la capitale 

6 Vues, 1 Aujourdhui

Dans une visite au niveau de la grande mosquée de la capitale, T.Abdelwahid, le ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de la ville a procédé à la pose de la première pierre pour le lancement des travaux de réalisation de deux passerelles. Des travaux où l’entreprise retenue devrait relier la grande mosquée d’Alger à la façade maritime. Une pose faite en présence de Monsieur Z.Mourad, qui n’est autre que le ministre du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, de Z.Abdelkader qui est lui le chef de l’exécutif de la wilaya d’Alger ainsi que de R.Lakhdar, le PDG du groupe Cosider, chargé du projet en question.

Sur place, le ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de la ville a eu droit à la présentation d’un exposé technique dudit projet. Il s’agissait donc du lancement de la dernière infrastructure technique relative au projet de cette grande mosquée de la capitale algérienne (Alger). Cette dernière améliorera en outre l’esthétisme de la ville. Soulignons que ces travaux s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations du président algérien, avec la réalisation d’une infrastructure religieuse…

Prenant en compte le nombre de véhicules et piétons aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de la mosquée, le projet en question est réalisé suivant des techniques modernes antisismiques. Les passerelles  seront réalisées avec des matériaux de construction modernes qui répondent aux normes internationales. Elles faciliteront le déplacement des personnes aux besoins spécifiques.

La deuxième escale du ministre était cette du laboratoire des matériaux de construction situé dans la commune de Dar-El-Beida (Wilaya d’Alger) et la troisième escale était celle du centre de formation dans la commune de Reghaia, une commune affiliée administrativement à la capitale algérienne. Un centre qui relève du groupe Cosider.

Le ministre a tenu aussi à saluer les efforts consentis par l’entreprise chargée du projet de la grande mosquée d’Alger, en l’occurrence Cosider qui s’est attelé dans la formation d’une main d’œuvre spécialisée, en assurant la formation de quelques 3000 travailleurs spécialisés dans les secteurs de l’habitat et des travaux publics. Cela montre cet intérêt particulier pris pour la prise en charge de la compétence locale.

Sur ce, les laboratoires mis en service par l’entreprise en question permettront d’effectuer toutes les analyses des matériaux de construction et prouver leur qualité. Enfin, le ministre du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale aurait salué le travail des responsables du laboratoire et du centre de formation relevant du groupe Cosider, tout en signalant que ces deux établissements assurent une bonne prestation en matière de formation. Enfin, le PDG de l’entreprise chargée du projet en question a estimé que son groupe était classé premier opérateur national dans la réalisation de grands projets d’infrastructures. Une bonne chose pour ce groupe qui n’est pas prêt de s’arrêter en si bon chemin.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *