Guinée-Equatoriale : Faure Gnassingbé encourage la recherche scientifique

En réponse à une invitation  de son homologue guinéen, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, l’actuel président de la commission des chefs d’Etat et de gouvernements de la CEDEAO , Faure Gnassingbé s’est rendu vendredi en Guinée Équatoriale.

Il a pris part à la cérémonie de remise du Prix international Unesco-Guinée Équatoriale pour la recherche en sciences de la vie. Le voyage effectué par le Président de la République togolaise à Sipopo en Guinée Équatoriale connote le  témoignage de son attachement à la promotion de l’excellence et aux génies en Afrique.

Cette récompense à valeur hautement scientifique est destinée à des  projets et les activités de personnes, d’institutions, d’autres entités ou d’organisations non gouvernementales excellant dans les  recherches en sciences de la vie. La participation de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement démontre leur engagement aux côtés de l’Organisation des Nations-Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco).

L’occasion faisant le larron, le président ghanéen, Nana Akufo-Addo a eu un tête-à-tête  avec Faure Gnassingbé. Le chef de l’Etat ghanéen est le médiateur du dialogue inter-togolais en cours après plus d’un semestre de crise politique. Même si rien n’a filtré de leurs échanges, il est probable que cela ait tourné autour des mesures de décompression des populations.

Il faut noter que le Prix international Unesco-Guinée Équatoriale sert à encourager la recherche et la mise en place et le développement de réseaux de centres d’excellence en sciences de la vie. Les lauréates sont évaluées par un jury international qui soumet une recommandation à la Directrice générale de l’UNESCO. Le choix final du ou des trois lauréats appartient à la Directrice générale.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *