« Gay-mans » au Togo: le ministre Yark rassure la population

L’inquiétude s’installe, la peur gagne les cœurs…les populations togolaises sont en alerte maximale face au phénomène « gay-mans ». Un gang de jeunes délinquants qui semait la terreur au Bénin en sacrifiant notamment des jeunes filles et enfants sur aux voudous pour de « l’argent facile ».

Traqués jour et nuit au pays de Patrice Talon, les « gay-mans » qui pensaient avoir trouvé refuge au Togo, semblent visiblement se tromper d’adresse. Face aux rumeurs de part et d’autres qui signalent leur présence sur le sol togolais, les autorités compétentes sont d’ores et déjà sur le pied de guerre pour mettre ces criminels hors d’état de nuire et mettre en déroute, leurs plans macabres.

Eh bien, une dizaine de jeunes dont la tranche d’âge se situe entre 20 et 26 ans, identifiés comme des « individus malintentionnés », ont été arrêtés entre jeudi et vendredi dernier, par la police togolaise au quartier Bè à Lomé mais aussi à Avépozo.

A l’issue de l’opération menée par le Groupe d’intervention de la police nationale (GIPN), le ministre de la Sécurité et de la Protection civile Yark Damehane a précisé que les forces de sécurité du Togo sont sur les traces d’autres bandes et qu’ »aucun répit ne sera accordé à ces criminels » qui troublent la quiétude des populations depuis qu’ils ont été signalés au Togo.

« Ces individus malintentionnés sont traqués par les forces de sécurité jusqu’au démantèlement de ces réseaux », a rassuré le ministre.

Ce dernier a par ailleurs appelé les populations à « redoubler de vigilance et à dénoncer des individus suspects ». Ceci pourra aider les forces de sécurité à mener à bien leur enquête, dans le but de bouter hors du Togo, ce phénomène qui a décimé des vies.

 

 

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *