Soudan: Salma al-Majidi, la première femme coach du monde arabe qui inspire

A 27 ans, une jeune Soudanaise a fait de son rêve une réalité. Salma al-Majidi est devenue la première femme arabe et soudanaise coach d’un club de foot masculin.

Un parcours parsemé d’embuches dans un pays où le mariage entre femme et football semble incohérent. Le choix de ce sport est tout simple d’après le jeune coach.

« Pourquoi le football? Parce que c’est mon premier et dernier amour. Je suis devenue coach car il n’y a toujours pas de place pour le football féminin au Soudan », a déclaré ‘’sister coach’’ comme on la surnomme.

Son amour et sa détermination pour son travail à contribuer à sa sélection sur la liste des “100 femmes qui inspirent” selon la BBC en 2015.

Tout part d’un déclic à 16 ans quand elle se rendait souvent à l’entraînement de l‘équipe de son plus jeune frère, à l‘école. Attiré par l’attention que porte la jeune fille au sport à l’époque, le coach de l’école n’a pas hésité à la prendre sous son aile.

“A la fin de chaque séance, je discutais avec lui des techniques enseignées. Il a vu que j’avais un don pour l’entraînement et m’a donné une chance de travailler avec lui”, confia Mme Majidi à l’AFP. Une opportunité que n’a pas manqué de saisir la jeune femme qui malgré les restrictions était déterminé à réussir.

“Mon message aux hommes en général est de donner une chance aux femmes de faire ce qu’elles veulent”, a ajouté le coach à l’endroit des hommes.

En tant que coach, Salma al-Majidi a fait ses preuves avec des équipes des moins de 13 ans , des moins de 16 ans du club Al-Hilal à Omdurman, ville jumelle de Khartoum. Elle s’est également occupé de Al-Nahda, Nile Halfa entre autres qui ont terminé premiers de leurs championnats locaux..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *