Togo: Faure Gnassingbé rend hommage à Winnie Mandela, une icone controversée

Figure de proue de la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud, Winnie Madikizela-Mandela, s’est éteinte lundi à l’âge de 81 ans. Alors que des hommages officiels sont prévus le 14 avril prochain sur toute l’étendue du territoire sud-Africain, des messages de condoléances et de compassion fusent des quatre coins du globe.

C’est dans cet état d’esprit que le chef de l’Etat togolais Faure Gansssingbé a fait part sur son compte twitter, de sa « profonde compassion » à l’endroit du peuple arc-en-ciel.

Infatigable résistante et militante pour l’égalité de la population noire en Afrique du Sud, l’ex-épouse de Nelson Mandela, est pourtant présentée par plusieurs médias comme une « éternelle insoumise », une personnalité complexe.

Après le décès de Mandela, le héros de la lutte anti-apartheid, des affaires pénales avaient considérablement terni l’image de Winnie Mandela.

Embourbée dans un rififi familial autour de l’héritage de Nelson Mandela, Winnie sera finalement écartée par la justice du partage. En effet, elle prétendait que la maison de Madiba lui appartiendrait selon la loi coutumière, étant donné qu’elle avait été achetée en 1989 à son nom, quand elle était encore mariée.

La cour suprême d’appel sud-africaine l’a finalement déboutée. Dans son testament qui ne fait pas mention de Winnie, Nelson Mandela, décédé en 2013, avait demandé à ce que sa maison de Qunu soit « utilisée à vie par sa famille pour préserver l’unité du clan Mandela.

Emprisonnée, violentée, astreinte à domicile, puis bannie à l’écart de Johannesburg dans une petite ville rurale, la jeune femme ne plie pas, rapporte Libération. « Les années d’emprisonnement m’ont endurcie. Quand la douleur devient un mode de vie, je ne ressens plus de peur », dira-t-elle.

 

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *