Mauritanie: après Condor, FAMAG, Géant électronics et SAFCER s’ouvrent à Nouakchott

De tout temps, l’Algérie était très proche des pays voisins, ou les responsables du pays au 1,5 martyrs de la révolution nationale algérienne gardent de bonnes relations bilatérales sur tous les plans, que ce soit culturels, sociales, politique ou économique. Ce qui fait que ce pays est considéré comme un bon exemple dans la bonne gestion par les responsables d’autres pays qui visitent l’Algérie.

Des relations économiques notamment qui font que des entreprises de marque algérienne prennent leurs quartiers dans certaines villes des pays voisins, soit ceux du Maghreb. Parmi ces pays, on citera la Mauritanie qui est très proche de l’Algérie sur le plan économique, d’où la coopération dans ce secteur entre les deux pays a atteint un stade avancé.

Une coopération qui vient de se renforcer par l’ouverture de trois showrooms dans la capitale Mauritanienne, Nouakchott en l’occurrence. Ces derniers appartiennent à des entreprises comme le « FAMAG » qui est spécialisée dans la fabrication du matériel agricole, « Géant Electroniques » et « SAFCER » qui est spécialisé dans la fabrication de céramique et produits rouges.

Ces trois entreprises algériennes ont donc préféré choisir la Mauritanie, et la cérémonie d’inauguration des espaces d’exposition de ces trois entreprises, s’est déroulé dernièrement et ce en présence de l’ambassadeur de l’Algérie dans la capitale Mauritanienne, K. Noureddine en l’occurrence, du président de l’association nationale des exportateurs algériens (ANEXAL), N.Ali Bey, de responsables du ministère du commerce.

Du côté mauritanien, il y’avait la présence du président-directeur-général du groupe privé mauritanien « HB-Hamidi Bouchraya », qui est partenaire des trois entreprises algériennes. Cela sans oublier les hommes d’affaires mauritaniens qui avaient tenus à y assister.

Les représentants des trois entreprises algériennes citées en début de cet article se sont félicités de la collaboration avec le groupe privé Mauritanien, « HB-Hamidi Bouchray ».

Ce qui leur a permis d’accéder au marché mauritanien, porte vers le marché de l’Afrique de l’ouest. Une bonne initiative, dirions-nous, et ces trois nouvelles entreprises algériennes viennent renforcer d’autres déjà existantes sur le sol et le marché mauritaniens. Avant, il y’avait « Condor » pour les produits d’électroménagers et le « Groupe SIM. ».

D’après les statistiques, les échanges commerciaux entre les deux pays ne dépassaient pas les deux millions de dollars pendant des années précédentes. Mais avec l’installation des entreprises algériennes dans le sol Mauritanien, ces échanges se sont élevés à 50 millions de dollars en 2017. En 2016, elles étaient de l’ordre de 38 millions de dollars en 2016.

Un état de fait qui saute aux yeux et qui permets aux échanges commerciaux entre les deux pays d’aller de l’avant. Seulement, pour noter que l’année 2017 a fait que l’Algérie est devenue le deuxième fournisseur de la Mauritanie au niveau africain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *