Togo/Gaymans: aussitôt arrêtés aussitôt extradés vers le Bénin

Le Togo n’est ni un terrain conquis, ni une terre promise pour les « gay-mans » qui, visiblement ne sont pas les bienvenus au pays de Faure Gnassingbé. Si ce gang de criminels, a le vent en poupe au Bénin, eh bien, il est manifestement freiné dans son élan, une fois signalé dans la capitale togolaise.

A en croire les médias béninois, une coopération entre les forces de sécurité des deux pays aurait permis l’extradition vers le Bénin d’une dizaine de présumés « criminels, trafiquants de de sang et d’organes humains » à des fins rituelles.

En vue de préserver la paix et la sécurité des Togolais, les autorités togolaises sont déterminées à mener une riposte aux « gaymans » en engageant une traque farouche à l’encontre de ces derniers. Selon le ministre de la sécurité, Yark Damehane, des moyens colossaux ont été déployés pour faire de leur vie, un enfer sur terre.

Dévastées et médusées depuis l’apparition du phénomène « gaymans », les populations togolaises semblent désormais en sécurité. Les journaux parus en début de semaine, en ont fait les gros titres tout en saluant les efforts mais aussi la promptitude avec laquelle les autorités togolaises ont réagi face à cette pratique d’une autre époque.

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.