Samukelisiwe Cele, la jeune surfeuse qui brise les préjugés sur ce sport en Afrique du Sud

Le surf considéré dans le temps comme un sport privilégié, réservé aux riches et aux blancs, séduit plusieurs jeunes de l’Afrique du Sud. C’est le cas de Samukelisiwe Cele, jeune surfeuse noire zulu qui a changé la donne.

Malgré la fin apparente de la discrimination raciale, notamment de l’apartheid en Afrique du Sud, il n’est pas aisé pour une femme noire de réussir dans un monde sportif dominé par les blancs.

Pourtant, grâce à son amour pour l’eau et Jason Ribbink, un célèbre surfeur, ami de son père, Samukelisiwe Cele s’est imposée dans le domaine.

Elle a été la première femme noire sud-Africaine à participer à un événement de surf professionnel en 2015.

“Je souhaite surfer sur un événement à l‘étranger, pas ici, pas en Afrique du Sud, un événement international à l‘étranger qui serait génial, une nouvelle expérience, un nouveau lieu, de nouvelles personnes et tout. Le surf m’a inspiré et continue d’inspirer beaucoup d’enfants, en particulier les femmes, nous avons d’autres filles qui surfent maintenant et nous avons aussi des programmes dans lesquels plusieurs noirs surfent”, a déclaré la jeune surfeuse.

Il faut souligner que Samukelisiwe a réussi à susciter chez les jeunes Noirs, plus chez les femmes, un intérêt pour le surf dans un pays où les plages étaient séparées à l‘ère de l’apartheid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *