Togo/Opération « Rambo »: 13 gaymans arrêtés et remis à la police béninoise (photos)

Pas de répit ces derniers temps pour les autorités togolaises en charge de la sécurité. A travers l’opération dénommée « Rambo », la police a procédé à une traque farouche ayant conduit à l’arrestation de plusieurs présumés « Gaymans » dans les quartiers périphériques de Lomé.

Au total  treize (13) spécialistes de la cybercriminalité et des crimes rituels dont trois (03) jeunes filles, ont été présentés ce jeudi à la presse, par la direction générale de la police nationale du Togo, puis remis à la police du Bénin.

Précisant qu’il s’agit d’une opération pour « mettre hors d’état de nuire tout individu décidé à mettre en mal la cohésion au sein des populations », le directeur général de la police républicaine du Bénin, Hounnoukpe Nazaire, a remercié les autorités togolaises.

« Des enquêtes se poursuivront au Bénin pour conclure au moment venu si des individus ont été effectivement sacrifiés, si c’est le cas, vous aurez les informations à travers la police togolaise », a ajouté M. Hounnoukpe.

Le Directeur national de la police togolaise, M. Koudouovoh Mawuli, a affirmé pour sa part que « ces présumés délinquants lorsqu’ils ont été interpellés, des perquisitions ont permis de retrouvés des objets et des indices en liens direct avec les infractions qui ont été commis au Bénin par d’autres personnes ».

Soumis à un interrogatoire, certains « gaymans » ont avoué être des cybercriminels (brouteurs) mais ne reconnaissent pas avoir tué ou sacrifié des humains.

A souligner enfin que suite à une perquisition, six statuettes, plusieurs ordinateurs et téléphones androïdes et deux véhicules ont été saisis, lesquels ont été remis également à la police républicaine du Bénin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *