Afropreneur Awards: « Fazt Foods » et « Le succès des coiffeuses » primés

Deux startups ont été primées respectivement dans les catégories « Pitch Master » et « Afropreneur de l’année », à Bruxelles, en Belgique au cours de la grande soirée Afropreneur Awards.

C’est une initiative de Woman-Entrepreneurs-Excellence (WEE) consulting de la Congolaise Emily Lubukayi et par l’association à but non lucratif  Renaissance africaine. Elle réuni un jury d’experts, des entrepreneurs motivés avec des projets innovants, en présence bien-sûr du public.

L’idée est comme chaque année, de célébrer la vision créative d’entrepreneurs afro-descendants. Dans la catégorie « Entrepreneur de l’année »,  la Centrafricaine Stella Bida qui a défendu le projet « Le succès des coiffeuses » est sortie victorieuse. Son initiative été validé car pour les observateurs il vient répondre à un besoin important actuel. L’objectif est d’apprendre aux coiffeuses les techniques de business.  Elle repart avec la somme de 3 000 euros.

La catégorie « Pitch Master », c’est un camerounais qui repart avec le sourire. Fabrice Siheu, créateur de « Fazt Foods », une startup qui produit et commercialise des plats africains préparés surgelés, a remporté le vote du public et celui du jury à l’unanimité.

Au delà des récompenses, les candidats ainsi que le public ont pu bénéficier des conseils avisés ainsi que des encouragements du jury et d’autres entrepreneurs présents dans la salle tels Christian Dzellat, fondateur de la marque « Noir et Fier » (Nofi), et Kossi Modeste, fondateur de « Afrocooking », le premier magazine consacré à la gastronomie africaine.

Une édition qui s’est bien déroulée à la grande satisfaction des initiateurs. « AWA, c’est la consécration d’un Afropreneur ayant suivi notre programme de formation, un accompagnement de six mois avec un coach dédié et qui, par son pitch, démontre qu’il est prêt à lancer son business. C’est aussi l’occasion de booster les futurs entrepreneurs qui sont encore au stade de l’idée, afin de les motiver à rentrer dans notre programme d’incubation. AWA  est un moment de réseautage pour tous les entrepreneurs durant lequel naissent des collaborations fructueuses », s’est réjoui Marie-Charlotte Tatepo, présidente et directrice de la communication de Renaissance africaine.

Au-delà du succès de l’édition 2018, les responsables espèrent à chaque évènement encourager des initiatives des jeunes africains qui pourront aider au développement du continent.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *