Joseph Blatter : « …c’est le Maroc qui doit logiquement abriter le Mondial 2026 »

Même loin de l’instance faîtière, l’ancien président de la Fifa, Joseph Blatter a un droit de regard sur les sujets liés au ballon rond. Malgré sa suspension de toute activité liée au football par le Tribunal arbitral du sport TAS, il ne s’est abstenu de se prononcer  l’épineuse question de l’attribution du Mondial 2026. L’ancien président de l’instance footballistique mondiale fait un rappel à son successeur.

Soupçonné de favoriser la candidature américano-mexico-canadienne, Gianni Infantino doit en entendre depuis quelques semaines. ET Blatter enfonce le clou par rapport à la procédure. « Juste rappeler un principe fondamental.?Décision prise en 2011. Le Congrès décidera du pays hôte de la Coupe du monde 2026 et non pas une quelconque Task force ou comité d’évaluation« , indique t-il dans un tweet.

« Chaque candidat a le droit de défendre son dossier lors de l’assemblée générale » a t-il ajouté. Blatter est un soutien du Maroc dans la quête du Royaume chérifien à organiser la Coupe du monde après 4 tentatives infructueuses. En février déjà, il twittait: « Après la co-organsiation refusée par la FIFA en 2002, c’est le Maroc qui doit logiquement abriter en 2026. C’est le moment pour l’Afrique encore ». 

Président de la FIFA de 1998 à 2015, Sepp Blatter a quitté l’instance faîtière en pleine vague de scandales. Il est actuellement suspendu de toute activité liée au football pour une durée de six ans pour «gestion déloyale» notamment l’affaire concernant le paiement controversé de 2 millions de francs suisses à Michel Platini.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *