Nigéria: Muhammadu Buhari veut briguer un second mandat

Pressenti pour remplacer le Togolais Faure Gnassingbé à la tête de la CEDEAO en juin prochain, le président nigérian Muhammadu Buhari veut rempiler pour un second et dernier mandat à la tête du Nigéria. L’information a été révélée ce lundi 9 avril 2018 par le compte officiel de la présidence de la République fédérale du Nigéria.

Le président Buhari vient d’annoncer son intention d’obtenir l’investiture du All progressive Congress (APC) et de concourir pour un second mandat aux élections de 2019, a annoncé le compte officiel Twitter de la présidence.

Le chef de l’Etat, âgé de 75 ans, a fait cette annonce lors d’une réunion du Comité exécutif national du parti au pouvoir, après avoir laissé planer le suspense durant plusieurs mois et alors que de nombreux gouverneurs d’Etats, membres de l’APC, lui ont publiquement affirmé leur soutien récemment.

Cette annonce intervient dans une nouvelle polémique entourant son état de santé. Alors que Muhammadu Buhari, le chef de l’Etat nigérian décolle ce lundi pour le Royaume-Uni en prélude d’une réunion des chefs d’Etat et de gouvernement du Commonwealth, des rumeurs persistant font état d’une nouvelle dégradation de son état de santé.

Ce nouveau voyage aurait pu passer pour une simple visite officielle, mais les longs séjours du chef de l’Etat nigérian à Londres pour raisons médicales l’an dernier ont fait naître des craintes sur les desseins inavoués de ce nouveau déplacement présidentiel en terre londonienne. Dans la presse nigériane, les spéculations sur les raisons pour lesquelles Muhammadu Buhari a quitté le pays une semaine avant le début de la réunion des chefs d’Etat, vont bon train.

Ses détracteurs n’ont pas attendu longtemps pour ajouter à la polémique. Le Parti démocratique populaire (PDP), parti d’opposition, estime pour sa part qu’il est du devoir du gouvernement de justifier la durée et les causes réelles du voyage du président, a-t-il fait savoir dans un article du Business Day la semaine dernière.

Selon l’agenda du dirigeant nigérian communiqué par son porte-parole Garba Shehu, Muhammadu Buhari devrait rencontrer la Première ministre britannique Theresa May ainsi que des chefs d’entreprise et des chefs religieux. Parmi eux le patron de la compagnie pétrolière et gazière Shell avec qui M. Buhari discutera des investissements dans l’industrie pétrolière, ou encore l’archevêque de Canterbury.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *