Foot algérien: cinq matches de suspension pour Chaouchi (MCA)

Réunie lundi dernier comme à l’accoutumée, la commission de discipline a traité plusieurs affaires ayant trait aux rencontres des championnats des ligues 1 et 2. Des décisions attendues et d’autres qui ne le sont pas. Ainsi donc, la première sanction est celle liée au gardien numéro un de l’équipe nationale algérienne, sous la houlette du coach Rabah Madjer.

Il s’agit du gardien du Mouloudia Club d’Alger et du onze national algérien, Fouzi Chaouchi, qui pour rappel s’était distingué par ce geste condamnable qu’il avait fait en direction d’un stadier. En effet, l’enfant de la région de Bordj-Menaiel, dans la wilaya de Boumerdès est sanctionné à cinq (05) matches de suspension dont un avec sursis.

Le joueur sera out pour les quatre prochaines rencontres de son équipe. Cette sanction est assortie par une amende de  50.000 dinars (5 millions de centimes), et ce pour avoir craché sur le visage d’un stadier lors de la rencontre de la mise à jour du championnat face à la JS Kabylie au stade du 1er novembre de Tizi-Ouzou. Une rencontre qui s’est achevée, rappelons-le sur le score de trois buts à un en faveur des Canaris.

Ce jour-là, le gardien en question s’est distingué avec ce geste que tout le monde avait condamné, lui qui devait donner l’exemple. Ce qui lui a valu une sanction de ce genre et cela lui donnera à réfléchir à l’avenir. Désormais, il devra se tenir tranquille et ne pas répondre aux provocations, au risque de voir sa suspension doublée, si jamais lors du 5è match ou il pourra garder les bois de son équipe, il ferait un geste antisportif.

De son coté, le club de la Ligue 1 Mobilis, la JS Saoura a été sanctionné à un match sans public, soit à huis-clos, et ce pour jets de projectiles entre autres des pierres et bouteilles à la mi-temps de la rencontre avancée de la 25è journée face au CS Constantine (Victoire des gars du Sud Algérien sur le score d’un but à zéro).

Le club est sanctionné aussi par une amende de 200.000 dinars algériens, soit 20 millions de centimes, eu égard au fait que c’est là la 3è infraction commise par le club.

En ligue 2, la commission de discipline est revenue sur les faits ayant entaché la rencontre de la JSM Skikda face à l’ASO Chlef lors de la 24è journée où les deux clubs s’étaient quittés sur le score nul. Et comme on l’a signalé déjà, ce qui s’est passé lors de ce match était aussi condamnable.

La commission de discipline a donc donné match perdu pour l’équipe de JSMS mais sans attribution des points au club adverse (ASO Chlef), une sanction assortie d’une amende d’un million et demi de dinars, soit 150 millions de centimes.

Une sanction qui est attendue par le large public sportif algérien et la JSM Skikda sera privée de ce fait de la quote-part due au titre des droits de télévision pour ce match (art 121 des règlements des championnats de football professionnel et art 104 du code disciplinaire de la FAF).

Signalons que lors de cette rencontre, l’équipe technique de la télévision Dzair TV (chaîne privée algérienne) a été empêchée de rentrer au stade de Skikda par le président du club JSMS pour la retransmission télévisuelle de la rencontre.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *