RD Congo: les femmes très actives dans la lutte anti-mines

En République démocratique du Congo, les femmes jouent un rôle capital dans la lutte anti-mines. Malgré les dangers qu’elles encourent dans cette lutte, plusieurs femmes se donnent à fond pour empêcher que le pire n’arrive à un membre de leur communauté.

Des actions saluées par le représentant du programme anti-mines de l’ONU (UNMAS) en RDC, Philippe Renard, à l’occasion de la Journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines et l’assistance à la lutte anti-mines cette semaine.

«  Elles sensibilisent la population au risque des engins explosifs. Elles assistent les victimes des mines, elles participent physiquement au déminage et à la destruction des engins explosifs », a soutenu Philippe Renard.

Selon les statistiques, les femmes et les enfants sont les premières victimes dans les zones de conflit ou des zones contaminées.  De quoi motiver ces femmes qui se donnent à fond pour la bonne cause.

Au cours de ces séances de sensibilisations, des témoignages et exposition de photos permettent à  leurs auditoires de se rendre compte des conséquences qu’ils encourent en ne maintenant pas la vigilance dans cette lutte contre les mines.

La contribution des femmes dans cette lutte reste une clé importante aux cotés de celle entamée par les hommes depuis plusieurs années. Malgré cette merveilleuse contribution, des voix s’élèvent toujours pour soutenir ces femmes qui s’investissent au risque de leur vie.

L’un des grands partenaires de la RD Congo dans cette lutte anti-mines c’est le Japon. Le gouvernement de ce pays contribue à hauteur de 20 millions de dollars depuis 2010.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *