Togo: mort d’un manifestant à Sokodé

La ville Sokodé, localité située à environ 350 km de Lomé, la capitale togolaise, renoue avec la violence. Après tous ces événements lugubres qu’ a connu cette ville ( entre août 20017 et janvier), considérée comme la chasse gardée du PNP de Tchikpi Atchadam, un manifestant vient de décéder.

Molesté par les militaires mercredi dernier, Abdouraim Adam,  secrétaire d’une sous-section Tchaoudjo de l’ANC (parti du Chef de file de l’opposition) a succombé à ses blessures ce samedi. C’est Eric Dupuy, Secrétaire à la Communication de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC)  qui a annoncé l’information.

Ce cas de décès intervient alors que les forces de l’ordre et de sécurité  continuent de disperser à coups de grenades lacrymogènes et de bastonnade les rassemblements dans toutes les villes qui ont répondu à l’appel de la Coalition des 14 partis de l’opposition, qui est retournée, rappelons-le, dans la rue cette semaine pour manifester son mécontentement face au blocage du dialogue.

Par ailleurs plusieurs cas de blessés ont été signalés dans plusieurs villes du Togo notamment à Kpalimé, à Sokodé et à Djarkpanga suite à la répression de ces trois jours de manifestations  .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *