Tunisie : inauguration d’une unité de réanimation en néphrologie pédiatrique 

66 total views, 6 views today

La Tunisie est l’un des pays ou la santé est prise en charge d’une manière effective. D’ ailleurs, on en voit souvent des citoyens des autres pays du Maghreb entre autres viser ce pays pour des soins intensifs, ou des opérations chirurgicales. Cela ne veut pas dire que les soins dans les autres pays ne sont considérables, mais en Tunisie, on y prête vraiment attention.

La thèse selon laquelle, les hôpitaux tunisiens sont dotés de moyens appropriés pour les meilleurs soins possibles. Des professeurs et des médecins existants qui font tout pour que la médecine aille de l’avant et que les soins seraient améliorés. A cet effet, vendredi passé, il y’avait inauguration d’une unité de réanimation en néphrologie pédiatrique.

C’était au niveau de l’hôpital Charles Nicolle de la capitale Tunisienne, Tunis en l’occurrence. C’était aussi en présence du ministre de la santé de ce pays, H.Imed en l’occurrence. D’après les infos venues de sources généralement bien fondées, La nouvelle unité aurait été financée à hauteur de 240 millions de dinars par le « Lions Club de Tunis le Belvédère », d’où une subvention de la fondation internationale des lions clubs.

Selon le Docteur, G.Tahar qui est le chef de service de pédiatrie et de néphrologie pédiatrique à l’hôpital Charles Nicolle, ce dernier aurait indiqué que ladite unité est dotée d’équipements de pointe et entre en service dès son inauguration faite vendredi passé. Il dira en substance que les enfants ayant subi des interventions de greffe de reins seraient accueillis dans les meilleures conditions au sein de cette unité.

Selon toujours le même docteur, depuis 25 ans, soit depuis l’année 1993, cent-six (106) cas d’enfants atteints d’insuffisance rénale avaient subi une opération de greffe, mais il y’en avait cent (100) autres sont restés sur la liste d’attente, d’où l’importance, ou plutôt la nécessité de faire don de reins à ces enfants. Ces derniers qui souffrent quotidiennement. Ce qui les empêche d’avoir une scolarité normale et de pratiquer une activité physique. Deux aspects importants dans leur épanouissement.

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.