29è sommet de la Ligue arabe: les conflits régionaux au menu des discussions  

La 29è sommet de la Ligue arabe qui se déroule actuellement à Dhahran est une occasion pour les pays membres de discuter sur les conflits régionaux, entre autres la crise libyenne, la question palestinienne, la situation en Irak et la Syrie, la vie du Yemen et la réforme de l’organisation.

Du côté algérien, c’est le président du Conseil de la nation qui était l’envoyé spécial du président algérien, B.Abdelaziz, B.Abdelkader en l’occurrence. Ce dernier et dans une allocution a tenu à remercier le roi Salmane B.A, pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé. Tout comme il avait tenu à l’assurer du soutien indéfectible de l’Algérie au royaume d’Arabie-Saoudite contre toutes tentatives de déstabilisation.

Le responsable algérien aurait aussi adressé ses vives remerciements au roi Abdallah de Jordanie, pour sa conduite du précédent sommet, ainsi que l’énergie déployée pour sa réussite et le suivi de l’application des décisions prises. Il a dressé la situation qui prévaut actuellement dans la nation arabe. Ceci pour la simple raison qu’au vu des derniers développements sur les plans politique, sécuritaire et économique, la situation  n’est pas stable.

C’est pour cela que la série des dernières résolutions prises pour atténuer les tensions entre pays frères et sortir du marasme et des menaces qui guettent la nation arabe ont été prises. On affirme çà et là que le travail effectué jusqu’à présent n’a point permis aux pays arabes d’atteindre les attentes de leurs peuples.

Le représentant algérien aurait signifié que le remède nécessaire consisterait à prendre des décisions dans le bon sens, soit avec un certain courage politique. Selon lui, il est temps de prendre avec courage les problèmes de la nation arabe afin de dépasser les tensions internes. L’objectif est de se tourner vers des solutions plus directes, qui pourront enfin catapulter les pays vers un meilleur avenir.

Le problème central et majeur, préoccupant les nations respectueuses de la légalité internationale reste la Palestine. A cela, il est préconisé de déployer les efforts afin d’aboutir à une solution qui libérerait le peuple palestinien du drame qu’il vit depuis des années. Cela sans oublier la question libyenne avec pourquoi pas un règlement politique des différends, loin de l’ingérence intéressée de certaines puissances mondiales.

Enfin, la situation désastreuse en Syrie et le Yemen, où l’Algérie préconise la voie de la paix et du règlement politique. Pour la question du terrorisme, le responsable algérien aurait déclaré que le spectre est toujours présent, avec le déplacement des hordes de terroristes à travers plusieurs régions du monde, et notamment arabe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *