Togo/Tentative d’assassinat de Fabre: les doutes du ministre Guy Madjé Lorenzo !

A-t-on vraiment voulu attenter à la vie de Jean-Pierre Fabre, le principal opposant à Faure Gnassingbé ? La question est largement traitée dans les colonnes des journaux parus ce lundi au Togo.

En effet, le leader de l’Alliance national pour le changement (ANC) a affirmé avoir été la cible d’une « tentative d’assassinat », orchestrées par les forces de l’ordre mercredi dernier, premier jour des manifestations de la Coalition des 14 partis de l’opposition togolaise.

Quelques instants après l’incident, les images du véhicule endommagé de M Fabre ont fait le tour des es réseaux sociaux et des médias. Sur les photos, l’on peut clairement noter que presque toutes les vitres du véhicule sont brisées, les poignées des portières arrachées.

Si à l’ANC, l’on menace de porter plainte contre X, au niveau du gouvernement, l’on soutient que les arguments avancés par le chef de fil de l’opposition sont fallacieux.

« Permettez-moi de douter de ces allégations, qui montrent avant tout que l’opposition veut se poser en victime », a déclaré chez Jeune Afrique, Guy Madjé Lorenzo, le ministre de la Communication.

Ce dernier soutient que Jean-Pierre Fabre ne présente aucune trace de violence ni de blessure. Une preuve tangible que l’opposition est dans une posture victimaire, selon lui.

« Tant qu’un éclairage n’aura pas été établi et que les responsabilités des uns et des autres n’auront pas été précisées, il n’est pas normal de jeter le discrédit sur qui que ce soit. Les leaders de l’opposition ont bravé une interdiction de manifester en faisant fi des décisions gouvernementales. Ils ont ainsi incité leurs militants à sortir, entretenant par conséquent des violences », martèle le ministre de la Communication.

Guy Madjé Lorenzo a indiqué par ailleurs que, le même jour, le véhicule officiel d’un membre du gouvernement a été pris pour cible par des manifestants.

A noter que les autorités togolaises ont annoncé avoir diligenté une enquête sur les véritables circonstances des événements du 11 avril dernier.

Vivement que les conclusions de cette enquête puisent être publiées dans les meilleurs délais afin de situer l’opinion qui, jusqu’ici n’a foi qu’en la version de Jean Pierre Fabre, servie lors d’une conférence de presse de la C14, après la manifestation émaillée de violences.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.