Bénin: la traque de plus en plus rude contre les « gaymans »

Bien qu’ils ont réussi à créer la zizanie entre les Togolais et les Béninois, les ‘’gaymans’’ sont toujours en proie à une course aux sorcières. Après les forces de l’ordre, c’est au tour des dignitaires des religions endogènes de se prononcer sur ce phénomène.

Dans une déclaration le 08 avril dernier, Sa Majesté Adanyro Agassa Guèdèhounguè, président de la Communauté nationale du culte vodoun du Bénin, a condamné les actes commis par les gaymans au nom d’une quelconque divinité. Tout comme dans n’importe quelle religion, il y a des brebis galeuses, sa majesté a tenu à faire le distinguo entre les vrais initiés et les faux adeptes tout en assurant que « depuis des temps immémoriaux jusqu’à nos jours, aucune divinité, aucun sacrifice ni rituel vodoun ne requiert d’organe ni du sang humain ».

Le président de la communauté nationale du culte vodoun a, par la même occasion, apporté un point d’éclaircissement concernant le fétiche « kinninsi » tant évoqué depuis le début de la chasse aux ‘’gayman’’.

« Le kinninsi n’existe nulle part dans le panthéon vodoun. Il n’y a pas un temple spécifique pour le kinninsi. Le kinninsi est une forme d’énergie apprivoisée qui, avec plusieurs autres entités, faisait partie d’un système de sécurité et de défense établi par certaines communautés, dans un passé très lointain, pour lutter contre les agressions extérieures », a précisé le président, relayé par nos confrères de La nation Bénin.

Le dignitaire assure que la communauté prendra des mesures pour détruire les auteurs desdits détournements de ce qui relève du sacré pour « protéger la vie et le vivre en communauté » à des fins de barbaries. Aucune pitié ne sera accordée aux faux adeptes et féticheurs.

« Si la nouvelle technologie a évolué au point de permettre à la police de traquer et d’appréhender les cybercriminels, nous dignitaires, nous avons aussi les outils nécessaires pour démanteler et démasquer ces indélicats faux hounnons qui, tapis dans l’ombre, salissent la corporation. Nous n’allons pas dévoiler ici notre stratégie, mais retenez seulement que c’est la fin qui justifie les moyens», a conclut le dignitaire.

 

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.