Coupe d’Algérie/Chérif-El-Ouezzani: « On jouera à fond la finale »

Bien que son équipe ne soit au mieux de sa forme, ou elle va mal en championnat, ou elle occupe actuellement la 11è place avec 29 points, il n’en demeure pas moins qu’elle a réussi une deuxième qualification de son histoire en finale de la coupe d’Algérie. En effet, et malgré que les joueurs ont souffert jusqu’aux minutes du temps additionnel de la 2è mi-temps, mais cette qualification est venue à point nommé.

Cela étant, son adversaire de la finale qui aura lieu le 1er du mois prochain, la JS Kabylie, qui est logée à la même place avec le même nombre de points, soit 29, veut lui aussi sauver sa saison, avec cette finale et pourquoi pas remporter le trophée. En tous les cas, ce sera la deuxième confrontation entre les deux clubs finalistes, après la première jouée en 1991 et souriant aux gars de l’USM Bel-Abbes.

A 15 jours d’intervalle, chaque équipe veut se préparer comme il se doit, dans l’optique de remporter la coupe de cette année et ne pas regretter au coup de sifflet final. Les regrets n’auront pas de place après et chacune des deux équipe voudra utiliser tous ses atouts, dans l’optique de brandir « Dame coupe » et mettre de la joie au sein de sa galerie.

A cet effet, que ce soit Bouzidi Youcef, du coté de la JS Kabylie, ou Chérif-El-Ouezzani Tahar du coté de l’USM Bel Abbes, chacun aura deux semaines pour préparer ce big rendez-vous de la saison sportive. Ainsi donc, pour le coach des gars de la Mekerra, C.E.O, il déclare que son équipe aura des atouts à faire valoir.

« Maintenant qu’on est en finale, nos chances sont intactes, et les deux équipes partent aussi à chances égales. Ce sera une finale et ma foi, on ne peut avancer un quelconque pronostic. Il s’agira toutefois de bien gérer cette finale, et avec les meilleurs atouts possibles. On ne va pas s’avouer vaincus d’avance en tous les cas. », dira l’ex-international des années 1990, qui avait contribué aussi en ce temps à la première coupe d’Afrique des nations jouée en Algérie et remportée par les « Fennecs ».

Sur son adversaire, il dira « Qu’on le veuille ou non, la JSK reste un grand club et ce malgré son passage à vide d’il y’a quelques mois de ça en championnat. Mais actuellement, cette équipe pratique du beau jeu et surclasse bien des adversaires. Elle a gagné face au Doyen et l’aigle noir, et ça veut tout dire. On sait cependant ce qui nous attend et notre galerie attend beaucoup de cette finale. Mais avant, on pense déjà aux matches des prochaines journées de championnat ou on devra grignoter des points, dans le but de sauver l’équipe de la descente en ligue 2. La finale sera une autre paire de manche après. ». dira-t-il pour résumer tout.

Réagissez sur: http://africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *