Franck MOREL, conflit d’intérêt auprès du Premier Ministre français ?

Franck MOREL Conseiller social travail-emploi-formation au cabinet du Premier Ministre, ancien directeur adjoint du cabinet de Xavier Bertrand  Ancien Inspecteur du Travail, il a été l’homme de la Loi du 25 juin 2008, de la Modernisation de l’Economie. C’est par cette loi que le portage salarial a fait son entrée dans le CODE DU TRAVAIL. 

Passé par le Cabinet BARTHELEMY, qui fut l’inspirateur du groupe ITG , l’Institut du Temps Géré ( 2000 consultants portés, 80 M€ de CA et 17% du chiffre de la profession),  cet ancien Inspecteur du Travail, devenu Conseiller du Premier Ministre Edouard PHILIPPE, a aussi oeuvré auprès de Xavier BERTRAND.  Et c’est ce même Xavier BERTRAND qui a été à l’origine d’un rapport de l’IGAS sur le portage salarial suite aux négociations de 24 mois menées entre le PRISME et les confédération syndicale, entre 2008 et 2010.

Le cabinet BARTHELEMY, il y a presque 20 ans, a inspiré la stratégie juridique du groupe ITG, l’encourageant à créé le SNEPS ( Syndicat National du Portage Salarial) , devenu depuis le PEPS ( Professionnels de l’Emploi en portage Salarial) puis à devenir le 13ème syndicat technique de la CICF, devenu depuis lors le CINOV.

La fondation ITG, un think tank destiné au lobbying du 1er groupe français de portage salarial et à la  la promotion et la pédagogie de cette forme d’emploi, s’est doté d’un Conseil d’Administration dont plusieurs membres sont de proches conseiller du Premier Ministre, du Président de la République, des dirigeants syndicaux, particulièrement de la CFDT, et le président de l’OPPS :

 

et

 

L’on retrouve encore une fois, l’actuel Conseiller d’Edouard PHILIPPE, au Conseil d’Administration de la FONDATION ITG, qui s’apparente autant à un cabinet de lobbying qu’à un institut de recherche :

Franck MOREL est de tous les combats, mêlant statut de fonctionnaire, à conseiller politique, avocat au sein du meilleur cabinet d’avocat en droit du travail, le cabinet Barthélémy.  Jamais bien loin d’ITG, donc l’actuel actionnaire n’est autre que Raymond SOUBIE, le fondateur d’ALTEDIA, vendu plus tard au groupe d’Intérim ADECCO.

Pourtant, en décembre 2017, la presse française se faisait l’écho de l’ouverture d’un dossier au pénal pour 6 sociétés de portage salarial pour un « présumé soupçon » d’escroquerie , dont la société ITG.

La presse :

Conflit d’intérêt  ou simple coïncidence ? Le monde est petit.

Pour aller plus loin : https://wikiportagesalarial.eu

Et réagissez sur : http://www.africatopforum.fr

Paul KANATE, à Lomé au TOGO

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.