L’artemisia, la solution miracle au paludisme en Afrique !

Le retour à la tradition, du moins en matière d’infusion, sera le remède miracle pour lutter efficacement contre le paludisme d’après certaines recherches.

L’artemisia, ou armoise, plante utilisé par la médecine chinoise traditionnelle depuis des siècles, serait une alternative « naturelle » et bon marché aux médicaments pour lutter contre le fléau du paludisme en Afrique, rapporte l’AFP.

Le continent africain est le plus exposé malgré toutes les mesures qui ont été prises. En effet sur 400.000 cas décès par an dans le monde dû au paludisme, 92% sont issues de l’Afrique subsaharienne. L’absence de l’artemisia ‘’ce remède miracle’’ à la 7e édition de l’Initiative multilatérale sur le paludisme (MIM), une conférence qui réunit depuis le 15 avril dernier près de Dakar environ 3.000 spécialistes de cette maladie transmise par des moustiques, surprend plus d’un.

Pourtant au Sénégal, Pierre Van Damme, ingénieur agronome belge, responsable de la « Maison de l’artemisia » s’attèle à sa production. A l’aide des machines et sous la supervision de l’ingénieur, les femmes broient les feuilles et les tiges jusqu’à obtenir une poudre vert sombre, qu’elles conditionnent en petits sachets pour infusion ou en gélules.

Un produit qui a déjà fait ses preuves d’après certains utilisateurs. C’est le cas comme rapporté par l’AFP, d’une sœur religieuse responsable de centre de santé qui pourtant, croit fermement aux infusions et aident ces patients avec.

« J’aime et je crois aux plantes médicinales », explique-t-elle d’emblée. « J’ai commencé à prendre l’artemisia et, depuis, je n’ai plus le palu », ajoute-elle.

Il faut souligner que depuis que les parasites à l’origine du paludisme (plasmodium) ont développé des résistances aux médicaments classiques comme la quinine, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande l’utilisation des ACT, qui associent l’artémisinine (aujourd’hui de synthèse) à une autre molécule, de type amodiaquine ou méfloquin. Certes l’OMS reconnait l’efficacité de l’artemisia mais, il ne recommande pas l’utilisation sous sa forme naturelle.

Pour certains acteurs de la santé, il ne faut pas mettre la vie des personnes notamment des enfants en danger avec de telle pratique (Infusions et autres), encore moins quand on sait que les mesures sont pris pour rendre gratuit et à moindre coût les traitements liés au paludisme.

Gélules de artemisia

Réagissez sur: africatopforum.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.